Internet : peut-on arrêter la propagation des rumeurs ?

/ le 04 septembre 2015
Internet : peut-on arrêter la propagation des rumeurs ?
Les décès de stars circulent largement sur la toile. Les internautes relayent souvent ces rumeurs sans les interroger. Alors comment faire pour les arrêter ?

Suge Knight est mort ! Ou bien s'agit-il encore d'une rumeur...

La semaine dernière un journal américain se faisait l'écho de la vraie-fausse mort du producteur de Hip-hop Suge Knight annoncée sur les réseaux sociaux. Et si certaines rumeurs sont amusantes, comme le fait que Barack Obama s’était téléporté sur Mars. D’autres rumeurs, elles, portent atteinte à la vie privée des stars. Notre ancien Président de la République, Jacques Chirac a plusieurs fois été annoncé mort sur internet… Après la diffusion en masse des rumeurs peut-on les arrêter ?

La circulation des rumeurs, la voici :

Dans le cas de la (fausse) mort de Jacques Chirac le processus va très vite… Tout part d’un message comme celui-ci :

 

Exemple typique : « Jacques Chirac vient de nous quitter. RIP. ». Le 3 septembre dernier, la rumeur enflamme immédiatement la Toile. Nouveau tweet une heure plus tard : « Décès de Jacques Chirac, les proches du chef d'État confirment ». Pour amplifier l'effet d'annonce, ce dernier tweet est accompagné d'un lien vers le site Nécropédia. Et même si ce site qui prépare en avance des nécrologies en ligne, précise que Jacques Chirac n'est pas mort, les internautes se font souvent avoir… Attention… !

Le coup de boost des réseaux sociaux

Les fausses nouvelles de décès sont de plus en plus fréquentes en particulier sur les réseaux sociaux. Cette semaine l'ancien président de la République a été annoncé mort sur Twitter. Des nouvelles comme celles là enflamment le réseau social et circulent très vite sur la toile.

C'est l'effet Twitter. Ce réseau social colporte toutes sortes d’informations, les vraies comme les fausses. Ainsi nombres personnalités ont déjà été l'objet de fausses rumeurs de mort se propageant sur Internet comme une traînée de poudre. Hier, ce fut au tour de Jacques Chirac, chef d'État français, d’être enterré par un tweet funèbre analyse mediamass.net.

Pour ne pas se faire pieger, à vous de jouer !

En quinze ans, la tâche n'a cessé d'augmenter. Les hoax reviennent de plus en plus vite. Les formes de rumeurs mutent avec le temps qui passe.
Du coup si vous doutez face à une rumeur, deux solutions. D'abord scrutez bien toute l'info (dont Mouv' bien sûr). Et puis si vous avez encore des doutes, allez donc sur hoaxbuster.com. Ce site a été créé en 1999 c’est pour le moment un des meilleurs moyens pour démentir la rumeur du net…

Et voilà ce que disait à l’Obs, Guillaume Brossard, le créateur de cet outil, "en disant de vive voix aux gens que l'information qu'ils faisaient circuler était fausse, ils ne nous croyaient pas. Mais si on leur demandait d'aller sur notre site pour vérifier l'information, ils le faisaient volontiers. Une fois qu'on leur explique pourquoi l'info est fausse, ils sont tout à fait prêts à nous croire", se souvient-il.

D'ailleurs selon une étude Opinion Way, Internet est perçu comme un vecteur plus propice à la rumeur que les autres médias. 33% des Français pensent qu’il y a plus de rumeurs qu’avant avec internet. 72% d’entre eux pensent que les faits sont présentés "de manière très différente à la réalité" sur les réseaux sociaux.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Photo : capture d'écran

/ le 04 septembre 2015

Commentaires