Ils sont en train de ghettoiser nos quartiers!

/ le 21 janvier 2015
Ils sont en train de ghettoiser nos quartiers!
A chacun son tour : après le Premier Ministre, c’est à Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'Education nationale d’annoncer de nouvelles mesures pour que l’école empêche des jeunes français d’être tentés par le djihad. Sauf qu’en décembre dernier, 200 collèges ont perdu leurs moyens d’éducation prioritaire alors qu’ils sont souvent dans des quartiers difficiles.

C’est le cas à Chelles dans le 77 (Seine-et-Marne) où l’équipe enseignante, mais aussi les élèves et les parents du quartier des Coudreaux se sont mobilisés sans succès pour défendre le Collège Camille Corot, classé en zep depuis 1981 et qui est un repère républicain dans ce quartier très métissé.

 

A partir de septembre il n’y aura donc plus de moyens supplémentaires pour permettre à l’établissement de transmettre les valeurs de la République dans des classes moins nombreuses et via de multiples projets pédagogiques.

Trois profs ont accepté de venir nous parler pour nous confier leur incompréhension, leur dégoût face à une institution qui ne comprend rien au terrain. Julie, prof de français, lâche :

Le lendemain des attentats un élève de 6ème m’a dit les larmes au yeux : "je me sens trahi parce que, je ne suis pas Charlie, je suis musulman et là ces terroristes ont encore sali l’Islam."


 

 

Manifestation à Chelles contre le retrait de la ZEP dans le quartier des Coudreaux, par Cécile de Kervasdoué

 

Comment expliquer des choses aussi compliquées que la laïcité ou la liberté d’expression dans des classes à 30 élèves et sans avoir le temps de le faire ? C'est impossible ! Répondent les profs en chœur qui ne veulent pas

Sacrifier leur mission sur l’autel de la finance.


 

Peu probable dans ces conditions, que les annonces de la ministre de l'Education soient applaudies à Chelles.

 

 

/ le 21 janvier 2015

Commentaires