Howl Festival: Live Nation, ange ou démon?

/ le 08 novembre 2014
Howl Festival: Live Nation, ange ou démon?
Un nouveau festival de musique à Paris, le Howl Festival, c'est ce week-end. Le but du Howl, faire connaitre des artistes émergents. Ce festival, il a de quoi surprendre: il est produit par Live Nation, plus habitué aux très, très gros artistes comme Madonna, Rihanna ou encore Jay-Z.

Avec ses 90 millions d'euros de chiffres d'affaire en France, Live Nation c'est un véritable bulldozer de l'industrie musicale. Le groupe est habitué à remplir le Stade de France, c'est Live Nation aussi qui produit le Main Square Festival à Amiens au mois de juillet. Monter un festival à Paris entre le Pitchfork Festival (du 30 octobre au 2 novembre) et le festival des Inrocks (11 au 18 novembre), voilà qui lui permet de s'implanter un peu plus dans la capitale, sur un nouveau créneau. 

Une stratégie qui inquiète les petits producteurs indépendants, impossible pour eux de rivaliser avec le mastodonte de la musique. Live Nation fait preuve d'un marketing percutant et bien rodé, le groupe gère tout de la production des artistes à la billeterie en passant par les salles. Dans ce Howl Festival par exemple, les concerts de vendredi soir se sont déroulés aux Etoiles, c'est une petite salle du 10ème arrondissement de Paris dans laquelle Live Nation a des parts. Le risque selon le syndicat des musique actuelles (SMA) que Live Nation domine le secteur de la musique et ne laisse pas de place aux autres productions plus confidentielles.

Le public, lui, ne craint pas Live Nation, au contraire, le Howl festival est plutôt bien accueilli. Les spectateurs apprécient justement de pouvoir découvrir de nouveaux artistes dans de petites salles parisiennes. Live Nation a déjà prévu de faire une nouvelle édition du Howl festival l'an prochain à Paris. Pour le programme de ce week-end rendez-vous samedi soir pour Doja Cat et Emma Louise à la Gaïté Lyrique (20h) et aux Etoiles pour les Sunset Sons et Sheppard (20h). Dimanche à 20h le Howl Festival sera dans trois salles, au Bataclan pour Future, aux Etoiles pour Saint Motel et Joywave et à la Gaïté Lyrique pour Theophilus London et Sway Clarke II.

/ le 08 novembre 2014

Commentaires