Hayao Miyazaki change d'avis

Par Augustin Arrivé / le 12 novembre 2013
Hayao Miyazaki change d'avis
"Le vent se lève", qui sortira dans les salles françaises en janvier, devait être son dernier film. Finalement, le patron des studios Ghibli a changé d'avis : il ne prend pas sa retraite. Il adapte un manga historique.

 

Nous en avions parlé ici, des larmes coulant sur nos claviers : Miyazaki tirait sa révérence. C'était l'été dernier et le maître de la japanimation annonçait, via ses mythiques studios Ghibli, qu'il prenait sa retraite. A 72 ans, il l'avait bien mérité. Et peu importe si Le vent se lève, son ultime long-métrage, a déclenché de fortes secousses en son pays, accusé d'antipatriotisme parce qu'il critique la politique militaire du Japon pendant la Seconde Guerre.

 

 

Et puis soudain, quatre mois plus tard, soulagement. Toshio Suzuki, producteur des mêmes studios Ghibli, vient de révéler à la télé japonaise : "Je crois qu'il va adapter un manga. Depuis toujours, il aime dessiner ce qui le passionne. Mais il serait en colère si j'en disais trop. Restons-en là." Ce nouveau projet prendrait place dans l'ère Sengoku (du XVe au XVIIe siècle japonais), un passé qu'il avait déjà évoqué dans Princesse Mononoké.

 

Isao Takahata, le réalisateur du dernier-né des studios, The Tale of Princess Kaguya, confirme : "Il est toujours là, chez Ghibli. Je sais qu'il a dit qu'il était sérieux en annonçant sa retraite, mais je le connais depuis longtemps, alors ne soyez pas surpris s'il change d'avis." Pas surpris, non. Content.

 

Par Augustin Arrivé / le 12 novembre 2013

Commentaires