Google, sauveur de la planète ?

/ le 05 mars 2014
Google, sauveur de la planète ?
Polar Bears International, ONG dont le but est de sensibiliser aux conséquences désastreuses du changement climatique sur les ours polaires, peut désormais suivre, et parfois photographier, cet animal dans son habitat naturel. Et tout ça grâce à Google.

 

Polar Bears International est une ONG qui sensibilise aux dangers qu'encourent les ours polaires face au dérèglement climatique. Elle travaille dans les zones les plus reculées de la planète, notamment au Manitoba, région du Canada particulièrement affectée par la fonte des glaces.

Google et les ours polaires

En 2006, l’ours polaire a été classé comme "vulnérable" dans la liste rouge de l’UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature).Il resterait aujourd'hui 25 000 ours polaires dans le monde. Une population à surveiller de près.

C'est d'ailleurs l'objectif de l'ONG, qui s'est associée à Google pour "monitorer" certains de ces ours.

Grâce à un nouvel outil, le Trekker, l'équipe de Google Street View a pu se rendre dans des endroits normalement inaccessibles à l'homme.

 


Agrandir le plan

 

L'équipe a ainsi pu prendre des clichés à travers ce milieu si austère, précise Krista Wright sur le blog de l'organisation :

L'équipe Google Maps Street View a monté un Trekker spécialement conçu, baptisé Tundra Buggy, qui nous a permis de voyager à travers ce paysage fragile sans interférer avec les ours polaires ou d'autres espèces indigènes (...) nous avons recueilli des images Street View des rives de la baie d'Hudson.


 

A travers ces photos, quantité d'informations sont analysées. Grâce à des données géospatiales très précises, elles permettent ainsi de mieux comprendre et d'appréhender l'impact dramatique du réchauffement climatique dans ces régions. Google a également aidé à la création du "Bear Tracker", une carte permettant de suivre les ours polaires de la région de Manitoba à la trace.

Google "investit" la planète

La firme de Moutain View n'en est pas à sa première action à caractère écolo. Elle a récemment participé au lancement du programme GFW (Global Forest Watch), qui place les forêts de la planète sous surveillance permanente.

Grâce à une base de donnes très sophistiquée, l'équipe du projet peut suivre en temps réel la déforestation liée à l'abattage illégal ou aux feux de défrichement.

 

Les forêts d'Europe analysées par Global Forest Watch

Cette volonté du géant américain de se positionner sur des thématiques environnementales n'est pas nouvelle. Question d'image et de positionnement philanthrope, quand on sait que l'entreprise consomme déjà 0,1% de l'électricité mondiale

 


 

Via le Monde et Digital Trends

Crédit photo :

PaternitéPas d'utilisation commercialePas de modification Certains droits réservés par maxnieuwenhuis


 


/ le 05 mars 2014

Commentaires