Gollum préoccupe la justice turque

/ le 03 mars 2016
Gollum préoccupe la justice turque
Gollum est-il un personnage maléfique ou non ? En Turquie, cinq experts planchent sur la question depuis deux mois à la demande de la justice, et l'affaire est très sérieuse. Un médecin turc risque la prison pour avoir comparé son président au personnage de Tolkien.

Une étrange question accapare la cour pénale d'Aydin, près d'Izmir, dans l'ouest du pays. Gollum, le nain verdâtre du Seigneur des Anneaux, doit-il être considéré comme un personnage maléfique ?  Le président de la cour d'Aydin n'a pas lu l'oeuvre de J.R.R. Tolkien, il a donc demandé à cinq experts de se prononcer sur le sujet.

Le montage de Bilgin Ciftçi / Capture d'écran Twitter

Problème: les experts en question - deux universitaires, deux spécialistes du comportement et un spécialiste du cinéma - mettent plus de temps que prévu à donner une réponse.

C'est que l'affaire est très sérieuse. A la fin de l'année dernière, Bilgin Ciftçi, médecin de son état, poste sur Twitter un montage comparant le président turc Recep Tayyip Erdogan au fameux personnage. Dans la foulée, la justice l'inculpe pour "atteinte à l'image du président" en vertu de l'article 299 du code pénal du pays.

Fourbe ou manipulé ?

Mais depuis, l'affaire patine. En effet, Gollum est un être assez ambivalent. Plutôt sympathique au début de la saga, lorsqu'il possède encore l'identité de Sméagol, il devient mauvais sous l'influence de l'anneau et se transforme peu à peu en une sorte d'amphibien. C'est là toute la difficulté auquelle font face les cinq experts: Gollum est-il foncièrement fourbe ou subit-il l'influence de l'anneau ?

L'interrogation paraît si ardue - du moins pour la justice turque - qu'elle mérite bien quelques semaines de réflexion supplémentaires.

L'auteur du montage a fait des émules. D'autres tweets comparant Erdogan et Gollum ont fleuri sur le réseau.

De son côté, le réalisateur de la trilogie du Seigneur des Anneaux, Peter Jackson s'est fendu d'un petit texte, publié sur le site TheWrap pour soutenir Bilgin Ciftçi: "Si ces images sont à l'origine du procès, nous pouvons affirmer qu'aucune d'entre elles ne représente Gollum. C'est le personnage nommé Sméagol qu'on y voit. Il s'agit d'un personnage joyeux, loyal, qui ne tente pas de manipuler les autres. La manipulation, c'est l'apanage de Gollum. Il ne faut pas les confondre."

Une dérive autoritaire

Mais au-delà de son aspect risible, la situation démontre la dérive autoritaire amorcée par Recep Tayyip Erdogan. Le scientique inculpé risque jusqu'à quatre ans de prison. Depuis décembre 2014, plusieurs cas "d'atteinte à l'image du président" ont fini devant les tribunaux, parmi eux, trois concernaient des mineurs, et même, une ex-miss Turquie.

 


 

Image d'illustration : © Twitter

/ le 03 mars 2016

Commentaires