Godzilla irradie encore l'écran

Par Augustin Arrivé / le 26 février 2014
Godzilla irradie encore nos écrans
Seize ans après le nanar de Roland Emmerich avec Jean Reno en agent secret franchouillard et mangeur de croissants, Godzilla est de retour pour détruire l'humanité. Cette fois, c'est Bryan Cranston qui tentera de l'arrêter.

 

MAJ le 26 février 2014 avec la nouvelle bande-annonce :

 

Godzilla va encore piétiner nos bagnoles, jouer aux quilles avec nos buildings et transformer d'innocents êtres humains en crumble. Le lézard géant qui terrifie les Japonais depuis les premiers temps de l'après-Hiroshima sera de retour dans nos cinémas en mai prochain. Une version revue et corrigée par les Américains, avec Bryan Cranston (le Walter White de Breaking Bad) en scientifique spécialiste du nucléaire et la frenchie Juliette Binoche en maman de G.I. inquiète pour son rejeton. Bande-annonce :

 

 

"Vous ne trompez personne ! Ca n'a rien d'une catastrophe naturelle ! Ce n'est pas un séisme, ce n'est pas un typhon, ce qui se passe vraiment, c'est que vous nous cachez quelque chose." En 24h, la colère de Bryan Cranston a déjà été entendue plus de 4 millions de fois. "Ce truc va nous ramener à l'âge de pierre !" Ce truc, c'est Godzilla, et vous pouvez déjà écouter son cri :

La Warner Bros qui produit le long-métrage a l'art de faire monter la sauce. Les fans du monstre sont au taquet depuis l'automne dernier et l'apparition de premiers (courts) teasers, qui ne nous proposaient que de mauvaises liaisons radios sur des images tout aussi brouillées :

 

 

 

 

 

Entre des séquences de parasites, probablement dues aux radiations nucléaires, on apercevait des scientifiques en scaphandres, des soldats en patrouille, une rue en flammes et des personnages éplorés. Ca promet de la tension et du grand spectacle, qui plus est en 3D, et sans Jean Reno. On parie sur du blockbuster de qualité.

 

Godzilla version 2014 sera réalisé par Gareth Edwards, à qui on doit un autre film de SF catastrophe, Monsters, sorti en 2010. Il s'agira d'un remake de l'original de 1954 (d'Ishirô Honda), avec un vilain reptile mutant surgissant de l'océan Pacifique pour se venger des bombes H qu'on lui a bazardé sur les écailles. Un soldat américain présent dans la zone tentera de rejoindre sa famille pour la sauver. A priori, cette danse de joie ne devrait pas figurer dans le montage final :

 

 

Bryan Cranston dit avoir accepté le rôle parce que le réalisateur tenait à développer la psychologie des personnages. Si c'est vrai, ça changera des dizaines de vieilles séries Z en plastoc que nous a offert jusqu'ici la franchise. Mais bon, on préfère attendre de voir pour y croire.

 

Les nanars, c'est la spécialité d'Ilan Malka, sur l'antenne du Mouv'. Toutes ses chroniques sont à retrouver en cliquant ici.

 


Illustration de couverture : image promotionnelle de Godzilla, de Gareth Edwards © Warner Bros, 2014

 

Par Augustin Arrivé / le 26 février 2014

Commentaires