Franz Ferdinand et Mogwaï pour l'indépendance de l'Ecosse

Par Marie Moglia / le 01 septembre 2014
Franz Ferdinand et Mogwaï pour l'indépendance de l'Ecosse
A l'occasion d'un concert de soutien, des artistes s'affichent en faveur de l'indépendance de l’Écosse qui sera passée au référendum le 18 septembre prochain.

Ils seront les têtes d'affiche d'un rassemblement organisé dans le cadre de la campagne pour l'indépendance de l’Écosse: Franz Ferdinand, Mogwaï et Frightened Rabbit soutiendront les indépendantistes le 14 septembre prochain au Usher Hall d’Édimbourg, quatre jours avant le référendum qui déterminera l'avenir de la nationalité écossaise. Chacun des groupes a par ailleurs relayé l'information sur Twitter.

 

 

 

 

 

 

Dans une annonce, Mogwaï a déclaré que ce référendum était une opportunité unique pour les Écossais. Les membres de Frightened Rabbit estiment quant à eux que le concert pourrait rallier les indécis au "Oui" grâce à la musique.

Si l'évènement est lancé à la veille du référendum, c'est pour renforcer l'offensive avant l'échéance du 18 septembre, comme l'a expliqué l'organisateur Tommy Sheppard au journal The Scotsman:

The Yes campaign has unleashed tremendous creative energy and now a small segment of Scotland’s artistic and creative community are getting together to prepare to move up another gear in the final days before the people of Scotland make the most important decision of their lives.


"La campagne du "Oui" a déclenché une énergie créatrice formidable et désormais une petite partie de la communauté artistique d’Écosse se réunit pour passer à la vitesse supérieure dans les derniers jours avant que les Ecossais prennent la décision la plus importante de leur vie."

Les trois groupes resserrent donc les rangs d'une poignée d'artistes favorables à l'indépendance de l’Écosse parmi lesquels Sean Connery et Suart Murdoch, chanteur de Belle and Sebastian. Parmi les opposants, le casting est tout de même plus costaud: Stephen Hawking, Susan Boyle, David Bowie, Mick Jagger ou plus récemment, Paul McCartney.

 


 

(via The Guardian)

 

PaternitéPas d'utilisation commercialePartage selon les Conditions Initiales Certains droits réservés par NRK P3
Par Marie Moglia / le 01 septembre 2014

Commentaires