FIFA 16 : les femmes entrent dans le game

/ le 22 juillet 2015
FIFA 16 : les femmes entrent dans le game
On savait que FIFA 16 allait innover en incluant des équipes féminines. Le célèbre jeu vidéo ira encore plus loin dans son packaging. En effet deux joueuses figureront sur la jaquette... au Canada et aux Etats-Unis. Une preuve supplémentaire que le foot féminin a de plus en plus la cote.

Que Lionel Messi apparaisse en couverture de FIFA 16 n'est pas une surprise. La présence du meilleur joueur du monde est un argument marketing pour assurer le succès du jeu. En revanche, pas de Paul Pogba ou de Cristiano Ronaldo à ses côtés mais... l’Américaine Alex Morgan et la Canadienne Christine Sinclair. Un pas de plus Après l'intégration de douze équipes féminines dans le jeu, c'est un nouveau pas en avant pour intégrer les femmes dans le milieu footbalistique. Une avancée que David Rutter, le producteur exécutif de FIFA 16, avait qualifiée de "révolution" dans un article de L’Equipe.fr

Une très bonne nouvelle pour l'ancienne joueuse de l'équipe de France Marinette Pichon :

Ca prouve l’avancée des mentalités et que l’attrait du foot féminin, qu’on avait jusqu’à maintenant, a pris une vraie place dans le quotidien du grand public.


 

Une couverture mixte disponible seulement aux Etats-Unis et au Canada. En France, ce sera Antoine Griezmann qui sera aux côtés de la star du FC Barcelone. Pas très étonnant pour Marinette Pichon :

Je pense qu’il faut avancer avec le temps, il ne faut pas être trop exigeant, on sait qu’il y a toujours cette réticence, cette bisbille entre la pratique masculine et la pratique féminine avec ses comparatifs.  


 

 

L’ancienne star du football féminin espère quand même qu’il y aura des femmes sur la couverture des prochaines éditions en France. D’après la Fédération Française de Football (FFF), le pays compte 75 000 licenciées en 2014. Et les audiences n’ont jamais été aussi élevées pour un sport féminin. Par exemple le 21 juin 2015, le match France-Corée du Sud pour les 8ème de finale de la coupe du monde a réuni en moyenne 2,8 millions de téléspectateurs sur la chaine W9.

Une démocratisation du football s’impose. Comme par exemple, chez nos voisins allemands où il est normal qu’une fille joue dans un club de football au lieu de prendre des cours de danse. Même si Marinette Pichon reconnaît ne pas jouer aux jeux vidéos, elle comprend l’influence d’une franchise telle que FIFA :

Aujourd’hui que ce soient les jeunes filles ou les jeunes garçons, ils pourront accéder à un jeu vidéo en ayant des références féminines ou au contraire toujours comme auparavant masculines.


 

Une équité de traitement que l'on a déjà remarquée avant la coupe du monde féminine 2015 avec la création d'un album Panini 100% féminin, une chose alors inédite.



CREDIT PHOTOS : Flickr

Par Justine Chauvin

/ le 22 juillet 2015

Commentaires