Fanta vante le IIIe Reich, puis s'excuse

Par Augustin Arrivé / le 05 mars 2015
Fanta vante le IIIe Reich, puis s'excuse
La boisson gazeuse aromatisée fête ses 75 ans. Pour l'occasion, l'actuel propriétaire, Coca-Cola, a diffusé une publicité contant avec enthousiasme la création du soda dans l'Allemagne nazie. Malaise international.

Un tour sur la page Wikipedia de Fanta vous apprendra tout : le soda aromatisé à l'orange est né en Allemagne en pleine seconde guerre mondiale, pour offrir aux Allemands de quoi se consoler du Coca-Cola, bloqué par l'embargo américain à la frontière du Reich. Le responsable de Coca dans le pays, Max Keith, s'est donc rabattu sur des ingrédients de seconde zone, mélange de cidre low-cost à base de patates et de fruits italiens encore dispos. C'était en 1940, il y a tout juste 75 ans.

 

 

Pour célébrer cet anniversaire, Coca-Cola, toujours propriétaire des canettes aux fruits, a réédité les bouteilles d'origine (sous l'appellation Fanta Classic)... et dégaîné une jolie publicité en allemand. La marque s'y félicite d'avoir pu compter sur des "employés malins" qui ont trouvé une solution à une époque où "les ingrédients pour préparer notre cher Coca étaient rares". Le spot n'explique jamais les raisons de cette raréfaction, et se termine par ce claim : "Nous faisons revenir le bon vieux temps avec le Fanta Classic."

Le bad buzz immédiat s'est exporté jusqu'aux Etats-Unis, relayé sur les télés nationales. Coca-Cola, pour le moins embarassé, a été contraint de s'excuser. Interrogée par le magazine britannique Express, une porte-parole du groupe explique que par "bon vieux temps", il s'agissait plutôt d'évoquer des "souvenirs d'enfance" que des moments d'Histoire, avant d'ajouter que la marque n'avait jamais eu de lien avec Adolf Hitler ou le parti nazi. La pub a été immédiatement retirée.

 


Image de couverture : Publicité Fanta © Coca-Cola Company

 

Par Augustin Arrivé / le 05 mars 2015

Commentaires