Facebook, Twitter et Google attaqués en justice par le père d'une victime des attentats du 13 novembre

/ le 17 juin 2016
Le père d'une étudiante américaine, tuée lors des attentats de novembre à Paris, porte plainte contre les réseaux sociaux. Il les accuse d'avoir permis au groupe État Islamique de diffuser son idéologie.

Nohemi Gonzalez est la seule victime américaine des attentats du 13 Novembre 2015. Etudiante originaire de Californie, elle dînait entre amis à la terrasse du Carillon quand a eu lieu la fusillade. Son père, Reynaldo Gonzalez, a décidé cette semaine de poursuivre en justice Facebook, Twitter et Google, la maison-mère de Youtube. Il considère que ces réseaux sociaux ont joué un rôle déterminant dans l’organisation des djihadistes lors attaques qui ont fait 130 morts.

Reynaldo Gonzalez a déposé la plainte au tribunal fédéral de Californie du nord. Dedans, il affirme que les réseaux sociaux ont apporté "en connaissance de cause (...) un soutien matérielle dans l'ascension de l'Etat Islamique et lui a permis de mener de nombreux attentats y compris celui du 13 novembre", en particulier pour le recrutement de nouveaux membres et le financement de Daesh.

Des chiffres viennent appuyer son discours. En décembre 2014, 70.000 comptes Twitter étaient liés à Daesh, dont 79 comptes "officiels". Le père de la victime relève même qu'au moins "90 tweets par minute" font la propagande de l'organisation terroriste, et "l'EI utilise YouYube et Facebook de la même manière" pour diffuser leurs messages d'endoctrinement.

Ce n'est pas la première fois que les géants d'Internet sont accusés d'un manque de vigilance dans leurs contenus. Début juin, Facebook, Twitter, Microsoft et Youtube ont d’ailleurs signé un code de bonne conduite avec la Commission européenne, afin de favoriser la mise en place de "procédures claires et efficaces" pour mieux "examiner les signalements" et lutter contre "les discours de haine illégaux.

Une mesure jugée insuffisante pour ce père endeuillé. La plainte demande des dommages et intérêts, d'un montant non précisé. La première audience aura lieu à Oakland, en Californie, le 21 septembre prochain.

__________________________________________________________________________________________

Crédit photo : cc Flickr

/ le 17 juin 2016

Commentaires