Et si le Kenya méritait davantage notre attention que Kanye

Par Augustin Arrivé / le 25 février 2016
Et si le Kenya méritait davantage notre attention que Kanye
L'appel à la solidarité de monsieur Kardashian a suscité l'indignation d'un publicitaire de Floride. Il a créé un site Internet pour rappeler une vérité fort simple : certains pays d'Afrique mériteraient probablement d'être un peu plus plaints qu'une star dépensière.

 

"Pour 700 dollars [prix des anciens tee-shirts de la marque de Kanye West], vous pouvez nourrir une école entière de 200 orphelins victimes de malnutrition et leurs dix professeurs pendant un mois." Clair, net et sans bavure : un exemple parmi d'autres, pêché sur le site HelpKenyaNotKanye.com, des inégalités manifestes entre le niveau de vie moyen du Kenya et le quotidien démesuré de Kanye West.

L'idée ce site web, porté par l'évident anagramme entre le pays et le rappeur, est venu à Gabriel Ferrer, rédacteur d'une agence de pub de Floride, après que l'artiste a lancé un appel aux dons sur Twitter destiné à renflouer ses comptes, apparemment dans le rouge à hauteur de 53 millions de dollars.

 

 

Le pire étant les posts suivants, dans lequel il dédaignait l'intérêt pour les richissimes patrons de la Silicon Valley d'investir dans des infrastructures en Afrique : "Vous préférez ouvrir une école en Afrique, comme si vous aidiez vraiment ce pays... Si vous voulez apporter votre aide, aidez-moi." Notez au passage que l'Afrique est devenu pour lui un pays.

 

 

 

Gabriel Ferrer se considère comme un fan de Kanye, mais sur la page d'accueil il explique considérer que son idole vient là de franchir la ligne jaune. Il suggère donc de donner plutôt un peu d'argent pour le Kenya, dont il rappelle ensuite que 42% de la population vit sous le seuil de pauvreté (ce qui n'est pas franchement le cas de Saint et North West, les petits choux).

Les dix écrans que comptent le site proposent des liens vers dix organisations humanitaires qui dispensent de l'aide aux Kenyans dans le besoin. Ainsi, après nous avoir appris que les 25$ nécessaires à un abonnement mensuel à Tidal (plate-forme musicale de Kanye West) pourraient offrir l'eau potable à un Kenyan pendant un an, un clic nous permet d'accéder à la campagne de l'UNICEF pour l'accès à l'eau sur toute la planète. Plutôt convaincant, en effet. Le rappeur s'est curieusement défendu :

 

 

"Je suis au service du monde avec mon art, et je souhaite juste pouvoir faire encore plus." Quel philanthrope, ce Kanye...

 


Illustration de couverture : capture d'écran du site HelpKenyaNotKanye.com

 

Par Augustin Arrivé / le 25 février 2016

Commentaires