En Chine, le smartphone s'empare des cinémas

Par Marie Moglia / le 21 août 2014
En Chine, le smartphone s'empare du cinéma
En Chine, certains cinémas lancent un nouveau concept en encourageant les spectateurs à ne pas ranger leurs portables pendant le film et même carrément à envoyer des textos pendant la projection.

Le bullet screen, c'est un nouveau concept développé en Chine par des cinémas un peu audacieux. Au lieu de prier les spectateurs d'éteindre leurs téléphones, ces établissements les encouragent à les garder en main et même à s'en servir pendant la séance. Le but de l'opération c'est de leur permettre, pour 10 cents, d'envoyer des messages qui pourront apparaître à l'écran.

Ce concept promeut un genre de cinéma participatif où les spectateurs peuvent donc commenter le film en direct. Bien entendu, certaines précautions sont mises en places pour éviter les esprits mal placés de pourrir les écrans de SMS vulgaires ou sans intérêt. Notamment lors de projections de films pour enfants.

Une pratique née sur le web

Les Chinois sont familiers de ce type d'interaction à l'écran, une autre façon de regarder un film déjà initiée par certains sites web de longs-métrages. Les internautes peuvent y laisser des commentaires par SMS, diffusés en ligne et visibles par tous les utilisateurs qui regardent le film sur le service à ce moment-là. Désormais décliné aux salles obscures, le concept est testé à Pékin, Hangzou et Shanghaï. 

Mais les spectateurs sont-ils prêts à être ainsi perturbés pendant une séance ? Quel plaisir y a-t-il à regarder un film interrompu par des commentaires inopportuns ? Plusieurs personnes se sont plaintes de séances gâchées par cette expérience. Le gérant d'un cinéma de la province de Shandong expliquait à The Hollywood Reporter:

People like it right now, as it’s a new thing. In the long term, it might affect people’s concentration. We are trying to continue with some bullet screen activities and play some films that young people like. Time will tell.


"Pour le moment les gens apprécient, parce que c'est quelque chose de nouveau. Mais sur le long terme, ça risque d'affecter leur concentration. Nous essayons de poursuivre [avec ce concept] et de diffuser des films que les jeunes aiment. Seul le temps nous le dira."

Le concept pourrait-il être exporté dans les pays occidentaux ? Aux Etats-Unis par exemple, il existe une politique rigoureuse et intransigeante concernant l'usage des téléphones portables dans les cinémas: celle de la tolérance zéro.

Le site Digital Trends relève cette anecdote où Madonna s'est vue bannir d'une chaîne de cinémas texans parce qu'elle envoyait des textos pendant une séance de Twelve Years a Slave. Est-ce qu'un tel concept pourrait fonctionner en France ? Rien n'est moins sûr.

 


 

(via Digital Trends)

Par Marie Moglia / le 21 août 2014

Commentaires