Emmy Awards 2015 : les minorités au pouvoir

/ le 21 septembre 2015
Emmy Awards 2015 : les minorités au pouvoir
Un nain, une actrice noire ou encore une série dont le personnage principal est un transgenre : voilà une partie des grands gagnants de la 67e édition des Emmy Awards qui s'est déroulée dans la nuit du dimanche 20 janvier.

HISTORIQUE. C'est le premier mot qui vient à l'esprit lorsque l'on évoque cette 67e édition des Emmy Awards. En mettant en avant les minorités, cette édition risque fort de changer les codes et de marquer les esprits.

L’acteur Adam Samberg ne s’attendait surement pas à présenter une édition aussi spectaculaire, et pour cause : si les cérémonies américaines sont très souvent critiquées, à raison, du fait que les gagnants ne sont jamais des surprises, celle-ci marque probablement un tournant dans l’histoire de la télé.

Viola Davis marque déjà l’histoire en étant la première actrice noire à être récompensée dans un premier rôle dramatique, accompagnée de Regina King et Uzo Aduba, respectivement meilleure second rôle dans une minisérie et meilleure actrice dans un second rôle dramatique.


Jeffrey Tambor, quant à lui, remporte l’Emmy du meilleur acteur dans la série « Transparent ». Encore une victoire qui n’est pas anodine puisqu’il y incarne Mort, un sexagénaire père de famille qui fait un coming-out transsexuel.

L’acteur nain Pinter Dinklage est lui aussi récompensé du meilleur second rôle masculin.

Avec ces victoires méritées, les minorités sont (enfin ?) mises en avant. Est-ce là le résultat du nouveau mode de scrutin et de votes, permettant enfin à l’ensemble des participants de voter lors des tours finaux ? Possiblement. Quoiqu’il arrive, cette cérémonie est tout simplement historique.

Au niveau des autres vainqueurs, la série Veep s’en sort très bien avec six récompenses, dont celle de la meilleure actrice pour Julia-Louis Dreyfus, meilleure comédie ou encore meilleur acteur dans un second rôle comique pour Tony Hale.

La minisérie d’HBO « Olive Kitteridge » remporte quatre Emmys : meilleure minisérie, meilleure actrice dans une minisérie pour Frances McDormand, meilleur acteur dans une minisérie pour Richard Jenkins, et enfin meilleur second rôle pour l’incroyable Bill Murray.

Allison Janney remporte le Emmy du meilleur second rôle dans la sitcom « Mom », et Jon Hamm celui du meilleur acteur dramatique pour son rôle de Don Draper dans la série « Mad Men ». Pour rappel, ce dernier avait déjà été nominé 15 fois aux Emmys mais n’avait connu que des échecs. 

 


 

Par Raphaël Brami

Crédit Photo : MAX PPP

/ le 21 septembre 2015

Commentaires