Eminem est-il toujours dans le coup ?

Par Paoline RDlny / le 15 septembre 2017
Eminem est-il toujours dans le coup ?
A l'approche de la sortie du nouvel album et au regard de certains choix artistiques récents, on peut légitimement se demander si, musicalement et culturellement, Eminem reste encore pertinent dans le rap jeu...

À l'aube de la sortie de son nouvel album, prévue pour l'automne 2017, Eminem reste une figure emblématique du rap américain. Adulé comme détesté, il fait partie de l'élite restreinte des artistes connus sur la planète entière : il est devenu, par exemple, une référence lors d'émissions musicales, une inspiration pour bon nombre de chanteurs -de Soprano à Madonna- et son nom ainsi que ses titres ne cessent d'être utilisés que ce soit dans des romans, des films ou encore des séries. Mais à une époque où le rap ne cesse d'évoluer à la vitesse éclair, le "Rap God" a-t-il encore sa place ?

 

Eminem, l'unique 

Il est LE visage et incarne LE tournant du rap américain des années 2000. Par son style : un rappeur blanc, blond peroxydé aux yeux bleus, poulain fougueux de Dr. Dre, un des plus grands noms de l'histoire du rap, son image "white trash" le place tout de suite à contre-courant de celle des rappeurs déjà connus comme Jay-Z, Puff Daddy ou encore Nas. Par son histoire personnelle ensuite : il incarne l'american dream dans toute sa splendeur, parti des quartiers défavorisés de Detroit dans un environnement familial bancal et précaire, jalonné par la discrimination et la violence. Par sa personnalité musicale enfin : une voix et un flow qu'on remarque et qu'on reconnaît parmi des millions (malgré de nombreuses imitations). Difficile d'égaler Eminem, tout ce qu'il touche se transforme en or : le rap, le cinéma et même la production. Il accumule les records et les prouesses.

De 2000 à 2010, Eminem est l'un des plus gros vendeurs de disques dans l'histoire de l'industrie musicale, obtenant donc pour ses bons et loyaux services 240 récompenses diverses et variées dont quinze Grammy et un Oscar (oui, Brad et  Johnny ont de quoi faire quelques complexes). Ce qui plaît ? Le rappeur dérange et chaque titre amène son lot de polémiques, de clashs, soit avec sa propre famille -égratignant sa mère Debbie comme son ex femme Kim- soit avec ses contemporains de la musique ou de la politique. Des paroles qui transpirent l’obscénité, le trash et l’humour noir ou à l'inverse, des textes sombres, glauques d'une dureté incroyable révélant une névrose et des fantasmes plus que gênants. Eminem dans toute sa splendeur, authentique, piquant, tourmenté et bien évidemment performant : une recette parfaite qui l'élève au rang de rappeur le plus doué de sa génération. Créer, innover, réussir à plaire au plus grand nombre dans le but de perdurer, la tâche est loin d'être aisée et pourtant Eminem a réussit à le faire.  ''C'est une légende du rap : c'est un des rares à traverser le temps'' avait déclaré Booba lors d'une interview. Mais à quel prix ?

 

Un renouvellement en demi-teinte

C'est ce qu'on aime bien reprocher à nos rappeurs en France : ''Ouais, c'est bien mais ça change pas : depuis qu'il sort des albums, c'est la même chose !'' Une fois que l'artiste sort de ses sentiers battus ou de sa zone de confort, ce sont de nouveaux reproches ''Ouais, ça y est, il fait comme tout le monde, c'est la tendance de faire ça aujourd'hui !'' Après une vingtaine d'années dans le rap game, Eminem a dévoilé quelques-unes de ses recettes comme les titres ''coup de poing'' où il humilie le plus de personnalités possible, en les ridiculisant par la même occasion dans ses clips, comme pour bien remuer le couteau dans la plaie. De My Name Is en 1999 à We Made You dix ans plus tard en passant par The Real Slim Shady, Without Me, Just Lose It ou même My Band avec son groupe D12, ses albums en contiennent forcément un.

Puis, énorme tournant musical à la sortie de Recovery (en français, récupération) : après des années de dépression à la suite de la mort de son ami et partenaire Proof en 2006 -qui lui vaudront quelques aller-retours à l'hôpital pour cause d'overdose- on retrouve un rappeur assagi et beaucoup plus mûr. Plus de cheveux blond platine. Plus de bouffonneries. Du sérieux. De la remise en question. Et c'est un nouveau schéma qui se dessine : les chanteuses prennent place sur les refrains de nombreux de ses titres. Des collaborations avec Rihanna, Pink, Gwen Stefani, Skylar Grey, Sia, le genre de pop stars qu'il se serait payé sur la place publique quelques années plus tôt. Une évolution paradoxale assise par une force redoutable : il possède et maîtrise plusieurs personnalités artistiques.

Eminem jongle parfaitement avec ses multiples facettes, passant de Marshall Mathers -l'être humain- à Eminem -l'artiste- à Slim Shady – son alter ego diabolique. On peut donc l'excuser de passer du tout au tout. Et puis, le bonhomme commence à vieillir, va falloir s'y faire : Eminem qui se déguise en faisant des pirouettes et des pieds de nez à la quarantaine passée, ça deviendrait un peu pathétique. Alors nouveau reproche : ''Ouais c'est bien, Eminem a évolué mais c'est devenu commercial de fou : il fait de la pop maintenant...'' Allez, allez pour tout dire, Eminem est beaucoup plus fragile qu'avant. En tout cas, il traduit sa fragilité avec des petites ballades alors qu'avant, le trash prenant le dessus. Eminem a-t-il troqué son public rap pour un public pop ?

A dire vrai, Eminem est un des rares rappeurs à avoir toujours eu un public pop. Demandez à vos proches qui n'écoutent pas de rap, qui détestent le rap même, bah Eminem ''ça passe'' même pour les plus récalcitrants. Mais il a surtout un public pop parce qu'Eminem aime la pop music, s'en inspire et s'en est toujours inspiré. La ''296ème plus grande chanson de tous les temps'' selon le magazine Rolling Stone est Stan -un des plus gros titres d'Eminem de par sa qualité, son scénario et son clip- La chanteuse Dido au refrain grâce à un sample de sa chanson Thank you sorti la même année. C'était il y a 17 ans. Et les samples de musiques populaires sont omniprésents dans la discographie du rappeur : Rock Bottom, Under The Influence, Crazy In Love, Sing For The Moment, Crack A Bottle avec Dr. Dre et 50 Cent ou encore No Love en feat avec Lil Wayne. Même le titre The Monster en collaboration avec Rihanna est une reprise de Bebe Rexha The Monster Under My Bed.

Aujourd'hui, Eminem adopte un processus de création encore plus personnel et profond de ses hits populaires : beaucoup moins de samples, c'est lui qui donne la mesure. Les fans de la première heure, déçus, ne s'y retrouvent plus mais écoutent quand même les autres sons plus rap des albums, les Stans (les fans extrêmes du rappeur) l'excusent car ils savent que cela n'enlève rien à son talent et les autres kiffent sans réfléchir au pourquoi du comment.

 

Eminem en 2017

Eminem est remonté à cheval, il va beaucoup mieux donc on espère avoir un album un peu moins brouillon et un peu plus fou. Va-t-il tenter de récupérer les fans qui le boudent un peu depuis des années en balançant un album renouant avec son rap d'origine ? Fans boudeurs qu'il a séduit grâce au titre Rap God, prouesse non écrite, en freestyle donc en une seule prise où le rappeur remet les plus sceptiques à leur place en débitant 101 mots en 16 secondes soit six mots à la seconde ! (le couplet devient alors un des plus rapides du monde !) A quoi devons-nous nous attendre pour ce 9ème album ? Spéculons un peu. Quelques indices nous aident : remercions le réalisateur Allen Hughes après la sortie de sa série documentaire sur Dr. Dre et Jimmy Iovine, The Defiant Ones  ! ''Les gens ne le savent pas mais Dr. Dre enregistre tous les jours. En ce moment, il est en train de produire un titre pour le prochain album d'Eminem.'' Dr. Dre à la production : on sait que la base d'antan est d'ores et déjà présente.

Eminem en 2017 ne devrait-il pas s'allier à la nouvelle scène hip-hop comme pour passer le relais, refiler son trône de Rap God, assurer sa postérité ? Kendrick Lamar, ce serait loin d'être étonnant surtout quand on regarde les photos qui passent sur Instagram et le réseau social nous offre d'autres théories comme une photo avec 2 Chainz postée fin juin 2017. Une autre avec Drake peut capter notre attention : malgré le fait qu'elle ait été postée pour générer un buzz sur Twitter en mettant en compétition les deux rappeurs. Une nouvelle collaboration peut être envisagée : ce ne serait pas la première puisque, déjà en 2009,Eminem avait accept de figurer sur Forever.

Autre jeune rappeur de Detroit qui entretient des liens étroit avec Eminem : Big Sean ! Après le titre No Favors sorti sur l'album I Decided en début d'année, les deux rappeurs pourraient peut-être remettre le couvert. Restons dans l'air du temps : Gucci Mane, Future, Chief Keef, Rae Sremmurd, Migos ? Pourquoi pas avec XXXTentacion sur un titre bien glauque sur la violence faite aux femmes ? Tiens, en parlant de femmes : un petit son avec celle dont tout le monde parle en ce moment, Mademoiselle Cardi B ?... Peut-être dans quelques années, quand elle aura un peu plus de niveau. Et si, sérieusement Eminem tendait vers la trap avec un coup de pouce des producteurs Mike Will Made It ou encore de Metro Boomin' chauds comme la braise et qui alignent hits sur hits depuis deux ans ?Et si finalement, Eminem allait faire du Eminem comme il sait si bien le faire ?

 

Ce neuvième album reste à ce jour mystérieux car tout reste encore à découvrir : son nom, sa cover, son tracklist et enfin l'écoute des sons et leur visuel. On a hâte que la machine se mette en route, que la communication commence vraiment. Un album d'Eminem reste un événement grâce à la popularité de l'artiste et la curiosité des auditeurs. Que va-t-il encore trouver ? Quel défi va-t-il encore relever ? Une seule chose est certaine, on va l'écouter avec attention car le rappeur arrive toujours à faire la différence et c'est en ça qu'il est toujours dans le coup. Comme l'a fait remarquer notre Zoxea : ''Il ne suit aucune tendance. Mieux : il les crée ! "  Et si, au bout du compte c'était le rap game qui n'était plus dans le coup à la sortie du prochain album d'Eminem ? La question peut légitimement être posée...

 


 

Crédit photo :  Barry Brecheisen / Getty Images

+ d'Eminem sur Mouv'

Par Paoline RDlny / le 15 septembre 2017

Commentaires