Egypte : un religieux suspendu pour avoir mentionné Facebook dans une prière

/ le 31 août 2015
Egypte: un muezzin suspendu pour avoir mentionné Facebook dans une prière
Un muezzin égyptien a été accusé par des habitants de son village d'avoir modifié l'appel à la prière. Il aurait évoqué Facebook dans un de ses prêches...

«La prière c'est mieux que Facebook», c'est la phrase qui ne passe pas en Egypte.

Traditionnellement pour appeler les fidèles à prier à 5 heures du matin, le muezzin emploie la formule: «La prière c'est mieux que le sommeil». Mais Mahmoud al-Moghazi, un religieux Egyptien a été accusé par des habitants de son village d'avoir modifié cet appel à la prière de l'aube. Il l'aurait remplacé par : "La prière c'est mieux que Facebook".

L'incident s'est produit samedi dernier et le muezzin a été suspendu de ses fonctions, a indiqué Sabri Ebada, un responsable du ministère des Biens Religieux :

L'affaire va être déférée au parquet qui va appliquer la loi pour transgression des instructions.


 

De fausses accusations ?

Le muezzin mis en cause était l'invité dimanche soir sur le plateau de la chaîne de télévision égyptienne privée Dream 2. Sur ce plateau télé, il a dénoncé «des mensonges», affirmant avoir entamé une grève de la faim en signe de protestation.

Il a accusé les Frères musulmans d'être à l'origine de ces accusations et de vouloir «le faire sortir de la mosquée» car il entravait leurs activités.

Il affirme, laissant entendre ainsi que la dénonciation était une vengeance :

J'interdis tout regroupement dans la mosquée, j'interdis les cours (de religion) qui ne sont pas autorisés (par les autorités).


 

 


Crédit photo : Flickr

/ le 31 août 2015

Commentaires