East Coast / West Coast, l'itinéraire bis

Par Augustin Arrivé / le 20 mai 2015
East Coast / West Coast, l'itinéraire bis
Vous voulez découvrir l'Amérique du côté des puissants ? Regardez "House of Cards". Eric Cartier, lui, s'intéresse à la marge, aux exclus, aux parias du système US. Un road-trip seventies en BD d'une belle actualité.

 

 

Avec son nom de découvreur du Canada, Eric Cartier se devait de faire le voyage en Amérique. Il choisit de démarrer par New York pour rejoindre San Francisco. C'était en 1978. "On sortait de deux mois de grève, on n'avait plus un rond en poche." Avec sa copine, il sauve juste de quoi prendre des billets d'avion. Leur trip hippie sera moins flower power qu'ils l'avaient prévu.

 

Quand on voyage en stop, on croise une autre population, loin des cartes postales. Il y a des frappadingues, des gens qui ont de mauvaises intentions. Après tout, dans les voyages, ce sont les rencontres qui sont intéressantes.

Extrait de "Route 78", d'Eric Cartier © Delcourt, 2015

 

L'aventure de Route 78 date de près de 40 ans, mais elle pourrait avoir lieu aujourd'hui. On se croirait dans The Wire, Breaking Bad ou The Bridge. Deux mois durant, Eric et Pat sillonnent les Etats désunis, loin de l'American Dream : les prostituées de la frontière mexicaine, les vétérans traumatisés du Vietnam, des texans armés bouffeurs de communistes. Dans un squat insalubre, ils tombent sur un couple de junkies finis qui survivent avec une môme de deux ans livrée à elle-même.

 

L'endroit était dantesque comme la plupart des piaules de toxico, et cette gamine avait une force hallucinante. C'était un bout de beauté au milieu de tout ça.

Extrait de "Route 78", d'Eric Cartier © Delcourt, 2015

 

Il n'y a pas que cette noirceur heureusement. Les combis volkswagen enfumés délivrent aussi de belles effluves de camaraderie. Et la Silicon Valley de l'époque ne s'était pas encore embourgeoisée au contact de Facebook et Google. "Cette ambiance underground s'est déplacée ailleurs. Brooklyn, Seattle, des tas de villes sont devenues à leur tour des pôles d'attractions pour la jeunesse et les nouvelles cultures." Quant à la campagne paumée du Midwest, elle n'a pas bougé :

 

Il y a toujours des coins de désert, dans le Colorado ou ailleurs, où tu peux faire du dirt-bike et shooter sur des carcasses de bagnoles au coucher du soleil.

Extrait de "Route 78", d'Eric Cartier © Delcourt, 2015

 

A la fin de l'album, on découvre les enfants du couple, désormais grands. Ils ont l'âge de leurs parents quand ils ont pris la route. Une première escapade new-yorkaise les a conduits à un concert de 50 Cent. Eric Cartier sait que, d'une façon où d'une autre, ils reprendront le flambeau. "Quand on a 20 ans, on a une arrogance par rapport à la vie. Je sais qu'ils m'empruntent la bagnole, mais pourquoi faire ? Ca..." 

 

Toute l'actu de la bande dessinée sur Mouv', c'est par ici.

Illustration de couverture : Route 78, d'Eric Cartier © Delcourt, 2015


Par Augustin Arrivé / le 20 mai 2015

Commentaires