Du porno dans ton assiette

/ le 31 juillet 2013
Du porno dans ton assiette
Quoi qu'on en dise, le porno, ce n'est pas comme dans la vraie vie. Pour s'en convaincre, une boîte de production new-yorkaise propose une relecture culinaire de l'acte sexuel en vidéo. Bon appétit bien sûr.

 

"Dans le rôle du pénis, les nominés sont : le concombre, la carotte, la banane et la saucisse de Strasbourg." On vous laisse deviner qui tient la corde dans le rôle du vagin. C'est fin, ça se mange sans faim et en plus on apprend plein de choses.

 

Désormais, grâce à l'agence New Yorkaise KB Creative Lab, vous ne regarderez plus jamais un pot de Nutella de la même manière. Au passage, une confirmation : non, nous ne sommes pas tous des pornstars. 

Messieurs, pas besoin de prendre cet air dépité après une conclusion un peu hâtive : comme vous, les trois quarts des hommes éjaculeraient au bout de trois minutes. Mesdames, ne soyez pas si cruelles avec votre toison pubienne : 65% des femmes (et 85% des hommes) la conserveraient intacte.

 

Cachez ce pénis que je ne saurais voir

 

La métaphore culinaire, ça marche à tous les coups. Mais pour parler de sexe sans trop en montrer, les créatifs s'arrachent parfois les cheveux (et les poils pubiens).

Les campagnes de prévention du Sida en sont le parfait exemple : comment évoquer la maladie tout en parlant d'amour ? Comment éveiller les consciences, sans devenir mortifère ? En 1992, l'agence suédoise Garsberg donnait dans le flower-power.

 

Mignon, mais un peu cul-cul quand même. Depuis, les créatifs ont repoussé les limites, à l'image de Zizi Grafitti, un spot très réussi réalisé pour "Aides" en 2010 par le clippeur français Yohan Lemoine.

 

 

Des abeilles, des cigognes et Sharon Stone

 

Plus épineux encore : comment expliquer la sexualité aux enfants ? Tous les parents se sont un jour posé la question. Heureusement, l'école est aussi là pour ça, mais l'éducation sexuelle a toujours été la grande absente de la petite lucarne.

Dans les années 90, à moins d'avoir guetté la diffusion cryptée de Basic Instict en plissant les yeux devant Canal+, les pré-ados en pleine montée d'hormones devaient se contenter d'une série destinée aux enfants : Le bonheur de la vie.

 

Diffusée de 1992 jusqu'au début des années 2000 sur le service public, Le Bonheur de la Vie s'est attiré les foudres d'une poignée de traditionalistes, outrés qu'on puisse pervertir nos chères têtes blondes en leur parlant "d'éjaculation".

N'empêche, la série reste aujourd'hui le seul support ludo-éducatif du genre en dessin animé. Son éditeur Folimage Prodution vend chaque année des milliers de DVD aux enseignants, aux médiathèques et aux infirmières scolaires.

Arte s'est elle aussi fendue d'une série animée sur l'éducation sexuelle. Mais dans un genre plus... décalé.

 

Inspirée des documentaires pédagogiques des années 60, la série d'Arte s'adresse plutôt aux grands enfants. Les autres épisodes bien plus gratinés sont à voir ici, mais seulement de 23h à 5h du matin.

Et pour finir une petite perle, qui met le doigt sur un autre tabou : la sexualité des seniors. Pour endiguer la recrudescence des MST chez les plus de 50 ans, l'association américaine Safer Sex for Seniors a mis sur pied un spot plutôt bien senti en 2012 :

 

Inutile de chercher la version non-censurée, elle n'existe pas, bande de petits pervers.

 

Suivez Sébastien Sabiron sur Twitter : (@sebsabiron)

 

/ le 31 juillet 2013

Commentaires