Drone : les activistes pilonnent les réseaux sociaux

/ le 17 février 2014
Drone : les activistes pilonnent sur les réseaux sociaux
Une appli pour suivre en temps réel les attaques de drone. Des comptes twitter, Instagram et Tumblr pour recenser les victimes et appeler à plus de transparence sur les données publiques. Quand deux activistes font planer les drones sur les réseaux sociaux.
 

Josh Begley est développeur et artiste numérique. Il vient de balancer une appli-bombe sur l'App Store: l’application gratuite METADATA +.

Elle permet de se faire une idée ultra concrète des conséquences qu'ont les frappes de drones américains sur le terrain à l'étranger: en Somalie, au Pakistan et Moyen Orient.

 

La "réalité lointaine" des drones dans le smartphone

Metadata + récence et localise les tirs de drone: la date, le lieu et le nombre de victimes. L'application envoie ensuite des notifications en temps réel après chaque frappe.

La dernière est survenue en Somalie le 26 janvier dernier et a fait deux victimes.

Les drones sont l’obsession de l’artiste dont l’action est évidemment critique à l’égard de la politique étrangère américaine. L’idée de Josh Begley est de « ramener une réalité lointaine et abstraite pour la plupart des américains à un environnement connu: leur smartphone ».

Il aussi un compte Twitter @dronestream (28 000 followers) pour informer en temps réel des frappes de drones. 

Des drones sur Instagram

Sur Instagram un autre artiste londonien, James Bridle, poste sur le compte dronestagram des images satellites Google Map des endroits visés par chaque drone: des portions de routes, de ville, des petits bleds.

Un Tumblr héberge aussi les photos.

 


En attendant, Metadata + n’a pas été simple à lancer. Begley a présenté son application cinq fois avant d’être accepté par l’App store… Son appli s’appelait à l’origine Drones + : ça bloquait sur le nom et sur le concept...

Begley a rebaptisé son appli METADATA + et la sixième fois, c’est passé. 33 000 personnes ont déjà téléchargé l'appli.


Via The Atlantic.

/ le 17 février 2014

Commentaires