Dorian, le premier personnage gay du jeu vidéo Dragon Age

Par Marie Moglia / le 02 juillet 2014
Dorian, le premier personnage gay du jeu vidéo Dragon Age
Le troisième opus de Dragon Age, Dragon Age : Inquisition, est prévu pour le 7 octobre prochain. BioWare, développeur du jeu vidéo, a d'ores et déjà annoncé une nouveauté dans le scénario de ce role playing game (RPG): l'un des personnages sera homosexuel.

Par sa surprenante ouverture d'esprit en matière de sexualité, Dragon Age fait figure de leader dans le monde des jeux vidéo à gros moyens et à gros succès (AAA).

 

David Gaider le scénariste du jeu développé par BioWare, a récemment révélé que le troisième volet de la série comprendrait dans son casting un personnage gay : Dorian. Il explique :

Dorian est gay - il est, en fait, le premier personnage totalement gay que j'ai eu l'opportunité d'écrire. Cela ajoute une dimension intéressante à son histoire. Il vient d'un endroit [où] ce qui est jugé comme "déviant" est honteux et doit rester caché [...] Je suppose que ça en fera un personnage controversé.


 

 

C'est l'une des particularités du jeu : l'attention portée, dans le scénario, aux relations que le personnage principal peut nouer avec ses acolytes.

Exemple d'une romance entre le personnage principal et un PNJ, extrait de Dragon Age II

Dans Dragon Age Origins et Dragon Age II, le joueur pouvait déjà interagir avec plusieurs personnages non-joueurs (PNJ) bisexuels. La nouveauté de ce Dragon Age : Inquisition, c'est donc qu'une idylle avec Dorian ne sera possible que si le personnage principal est un homme.

De manière générale, BioWare se démarque par sa volonté de représenter des personnages de différentes sexualités. Dans la première version de Dragon Age, le joueur pouvait choisir d'incarner un personnage hétérosexuel, homosexuel ou bisexuel, en fonction des liens qu'il souhaitait tisser avec les PNJ tout au long du jeu. Les triangles amoureux étaient possibles aussi. Idem dans Dragon Age II.

BioWare offre ainsi aux joueurs et joueuses, qu'ils soient gay, hétéro ou bi, l'opportunité de s'épanouir pleinement dans un jeu, comme l'explique encore David Gaider, cité par Daily Dot :

Nous faison des jeux de role-play. Le personnage que vous jouez n'a pas à être vous. Mais je pense que le fait de se reconnaître dans un jeu peut être un motif de valorisation que les gens ne soupçonnent pas.


 

 


 

(via Daily Dot)

Par Marie Moglia / le 02 juillet 2014

Commentaires