Documentaire d'Hitchcock: nouveau film, nouveau débat

Par Alix Van Pée / le 14 janvier 2014
Documentaire d'Hitchcock: nouveau film, nouveau débat
Retrouvé par hasard par un chercheur américain en 1980, le film sur la Shoah réalisé par Hitchcock a été restauré et complété. Sa diffusion prévue pour 2015 lors du 70ème anniversaire de la fin de la seconde guerre mondiale choquera et réveillera certainement le débat sur l’utilité de la diffusion d’images insoutenables.

Le choc

Nuit et brouillardShoahde Nuremberg à Nuremberg, qui n’a jamais vu de documentaire sur l’holocauste ? Bien que l’horreur y soit traitée différemment, ces films ont en commun le choc qu’ils ont provoqué sur leur public. Celui d’Hitchcock -dont une première version incomplète intitulée Mémoire des Camps est déjà sortie- décrit de manière froide et précise la vision des soldats lors de la libération du camp de concentration Bergen-Belsen. Ni musique ni commentaires écrits ne sont ajoutés, seule la voix grave de l’acteur Trevor Howard ajoute de l’horreur aux images.

 

Mémoire des camps, 1980,  la version incomplète du film d'Alfred Hitchcock 

Lorsqu’il avait visionné pour la première fois les rushes de la libération du camp tournés par des caméramen anglais, le réalisateur des Oiseaux  ou encore de l’Ombre d’un doute avait quitté les studios pendant une semaine, tant le choc était grand. Associé à Sydney Bernstein pour ce projet de film, Hitchcock souhaitait le dévoiler rapidement pour dénoncer les atrocités commises par les allemands. Le projet n’avait pas abouti, le gouvernement anglais le jugeant contreproductif pour la reconstruction allemande.

 

Le débat

La diffusion de la version incomplète du film en 1980 suscite certaines critiques. Billy Wilders, le célèbre réalisateur américain à l’origine d’un film sur le même sujet intitulé Death Mills,  estimait que « les Allemands ne voulaient pas voir ça » ces derniers ayant « quitté la salle » ou « fermé les yeux » pendant la projection de son film.

Certains reprochaient aussi au film d'Hitchcock une « indécence » par rapport aux familles des victimes.

 

L'oeuvre d'Hitchcock influencée par ces images

« Mitigés » selon le quotidien britannique The Independant, les fans d’Alfred Hitchcock reconnaissent néanmoins des points positifs à la rénovation du film. Toby Haggith, conservateur de l’Imperial War Museum de Londres, qualifie le film de « dérangeant mais brillant ».

Pour les grands admirateurs du maître du suspense, la version restaurée de  Mémoire des camps dévoile une œuvre qui a eu un impact considérable sur Alfred Hitchcock et son travail ultérieur. A tel point que certains sont persuadés que plusieurs de ses films font allusion à la shoah.

Le meurtre opéré par Paul Newman dans Le rideau déchiré serait une allusion aux chambres à gaz -il tue son ennemi en lui mettant la tête dans le four d'une cuisinière à gaz-, tout comme le meurtre de Janet Leigh sous sa douche, dans Psychose.

Hitchcock n’étant plus là pour le confirmer, le mystère reste entier.

 

Gif animé Artiste - Alfred Hitchcock

Psychose, Alfred Hitchcock, 1960

 

Les autres informations sur Hitchcock sont par ici


Photo de couverture: Cc FlickR Insomnia Cured Here

 

Par Alix Van Pée / le 14 janvier 2014

Commentaires