Détroit remet le contact

/ le 13 novembre 2013
Put your hands up for Detroit
Alors que la cour américaine vient d'autoriser la faillite de Détroit, la rédaction du Mouv’ a posé ses valises dans cet ancien fleuron de l'industrie automobile, sonder une ville en pleine transformation.

 

Tout effacer pour recommencer. C’est l’idée à Détroit, vieille ville du Midwest des Etats-Unis, où le juge de la Cour fédérale a tranché, après des semaines d'attente, le 3 décembre dernier. Steven Rhodes a autorisé l'administration municipale à déclarer faillite. C’est la plus grosse faillite de toute l'histoire municipale des États-Unis. La ville de Détroit a accumulé 18 milliards de dollars de dettes.

Dans ce contexte, Gaële Joly de la rédaction du Mouv’ a sillonné la ville, à la rencontre de ses habitants. Retrouvez ses reportages en survolant la carte.

 

Pour nous accompagner dans notre road trip, un guide de marque, qui n’accorde jamais aucune interview : Mike Banks, figure légendaire de la techno de Détroit.

Dans le centre-ville, rencontre avec des jeunes venus de Chicago, Seattle, ou des environs de Détroit, qui montent leur startup, attirés par des loyers bons marchés. Balade dans le Détroit destroy de Corktown, visite flippante d'un hôpital abandonné et incursion dans le Détroit arty incarné par le Heidelberg Project.

Tous vous le diront, aller à Détroit c’est forcément revenir un peu différent.

Dossier réalisé par Gaele Joly, avec le soutien de Sébastien Sabiron et Corinne Pélissier.

/ le 13 novembre 2013

Commentaires