Des inédits d'Amy Winehouse détruits

Par Augustin Arrivé / le 03 juillet 2015
Des inédits d'Amy Winehouse détruits
Il n'y aura jamais d'autre album d'Amy Winehouse. Les rares morceaux non-édités de la diva soul ont été effacés par le patron de son label. Il prétend avoir agi par "obligation morale".

 

L'affaire aurait pu être juteuse : sortir un nouvel album d'Amy Winehouse. Imaginez. Membre illustre du "club des 27", l'artiste britannique n'a laissé que trois albums, dont un posthume (Lioness : Hidden Treasures) constitué principalement de reprises et de versions inédites. Ce qui fait, au final, une discographie presque aussi maigre que son auteur. Les fans, qui se comptent par millions, auraient dévoré volontiers une nouvelle salve de ses tubes soul. Universal UK a pourtant, pour une fois, choisi de ne pas exploiter ce filon.

 

 

C'est David Joseph, le patron du label, qui vient de le révéler dans une interview au magazine Billboard, . Peu après la mort de la chanteuse, il s'est chargé lui-même de détruire les démos qu'elles venaient d'achever :

Nous avions quatorze chansons dont elle avait fini l'écriture quelques semaines avant de mourir. Mais qu'on en extraie un morceau ou une voix, ça ne serait de toute façon jamais arrivé sous ma direction. Au moins, désormais, ça ne pourra plus se produire du tout.


 

Il ajoute qu'il s'agissait pour lui d'une "obligation morale". Rien que ça. On peut se demander, du coup, ce qui l'a poussé à braver ses principes en sortant l'album posthume sus-nommé. Mais ça ne se reproduira plus. Pas la peine d'espérer. Les admirateurs en manque devront donc se rabattre sur le ciné : un docu sur madame Winehouse sort en salles mercredi prochain. Il est signé Asif Kapadia, déjà réalisateur d'un documentaire primé sur un autre destin brisé : Ayrton Senna.

Présenté au dernier festival de Cannes, Amy a déclenché les foudres de la famille, qui évoque des "allégations infondées et déséquilibrées". Même disparue, il semble que l'étoile réussisse encore à susciter la controverse.

 


Photo de couverture : Cc FlickR Flonn Kidney

 

Par Augustin Arrivé / le 03 juillet 2015

Commentaires