Damso : son choix pour l'hymne de l'Equipe de Belgique fait polémique

/ le 21 novembre 2017
Damso : son choix pour l'hymne de l'Equipe de Belgique fait polémique
Ça n'a pas traîné, à peine choisi par l'Equipe de Belgique, Dams se retrouve cible de violentes attaques

La chanson qui portera l'équipe des Diables Rouges à la Coupe du Monde FIFA 2018 n'est pas encore écrite qu'elle fait déjà polémique...

A peine Eden Hazard et ses potes ont remis un maillot à Damso que certains ont déclenché des attaques qui ressemblent plus à des gros tacles à la carotide qu'à un stop dans les règles.

En chef de meute, Viviane Teitelbaum, présidente du Conseil des femmes francophones, a écrit une tribune le 18 novembre intitulée : "Mettons le sexisme hors-jeu, carton rouge pour Damso !"

On peut y lire :  "Plein de jeunes vont aller écouter ses raps et ils vont entendre des propos qui ne sont pas à banaliser. Je pense que ces 6 mois où ils vont écouter Damso, entendre toutes ces paroles stéréotypées, insultantes pour les femmes, même très brutales par rapport à ce qu'il dit de la société quand il s'adresse aux jeunes, c'est un vrai problème."

Elle justifie sa prise de parole par un contexte "doublement problématique" selon elle avec "tous les problèmes de harcèlement, les #metoo, #balancetonporc, etc." ; et "les émeutes récentes dues justement à l'appel d'un rappeur qui appelle à tout cramer à Lemonnier, Maroc City Gang"

Après avoir tout mélangé et cité un groupe sans aucun rapport avec Damso, Viviane Teitelbaum conclut dans le plus grand des calmes : "Est-ce que c'est vraiment le moment pour l'Union belge de foot de mettre en avant quelqu'un qui va inciter à l'utilisation de drogues, qui va inciter au harcèlement, qui va inciter aux violences ?"

Attaque à laquelle Pierre Cornez, porte-parole de l'Union Belge a répondu au micro de la RTBF. Pour lui Damso est "un jeune Belge qui a beaucoup de succès auprès des jeunes. En plus, c'est quelqu'un qui est issu de l'immigration, ce qui est le cas aussi pour beaucoup de nos joueurs".

Et il rappelle des faits simples : "il y a déjà une polémique par rapport à ça alors que la chanson sortira seulement en avril (...) On aura aussi notre mot à dire. Il est clair qu'il y aura un contrôle de notre part pour faire en sorte, par le biais de sa chanson, qu'il véhicule les messages que nous souhaitons véhiculer".

Damso ne s'est pas encore exprimé sur le sujet mais face à ce genre d'attaques, sa musique sera sans doute la meilleure des réponses.

 

 

 


Crédit photo : sdm.records

 

+ de Damso sur Mouv'

 

/ le 21 novembre 2017

Commentaires