Damian Marley : l'art de transformer une prison en champs de cannabis

/ le 06 octobre 2016
Damian Marley : l'art de transformer une prison en champs de weed
Le plus jeune fils de Bob Marley s’associe avec la société Ocean Grown Extracts pour convertir une ancienne prison… en ferme de cannabis.

Jusqu’ici, le Claremont Custody Center était un simple centre de détention situé à Coalinga, en Californie. Mais Damian Marley a d’autres projets pour la vieille prison. La culture, la possession et l'utilisation de cannabis à des fins médicales étant autorisée en Californie, le musicien et chanteur jamaïcain s’est dit qu’il y avait moyen d’en faire un petit business.

Premier avantage : le centre, fermé depuis 2011, représente plus de 77 000 m2. De quoi cultiver pas mal de weed donc. Mais surtout, il s’agissait d’un endroit spécialisé dans l’incarcération de personnes non violentes, ayant commis des délits en rapport… avec la culture et la possession de marijuana !

Damian Marley remporte alors instantanément le titre du plus gros Troll de cette planète.

Notre Ganja Business Man a donc acheté, avec son partenaire Ocean Grown Extracts, la prison pour la modique somme de 4,1 millions de dollars (soit plus de 3,6 millions d'euros). Ils se sont tout de suite attirés les faveurs de Coalinga en allégeant sa dette de 3,3 millions de dollars. Un gros coup de pouce pour une ville frappée de plein fouet par la crise économique.

En plus de ça, la future ferme devrait générer la création d’une centaine d’emplois, et rapporter à la municipalité environ un million de dollars par an, grâce aux taxes. Jackpot.

De son côté, Junior Gong a déjà annoncé qu’il en profiterait pour lancer sa propre variété hybride de cannabis, baptisée Speak Life. Si tout se passe bien, la première récolte devrait voir le jour en janvier. Comme par hasard en plein « rush vert », période tant attendue où sera votée la proposition 64 qui devrait légaliser la consommation récréative de cannabis pour les plus de 21 ans en Californie…

Ce n’est pas la première fois que Damian se lance dans le commerce de ce genre. Déjà en septembre 2016, il avait fait l’acquisition, en partenariat avec Tru Cannabis, d’une boutique spécialisée dans les produits à base de chanvre. La shop, baptisée Stoney Hill, est basée à Denver, dans le Colorado.

L’artiste de 38 ans en profite pour faire la promo de ses champs de ganja à travers sa musique. Son prochain album, qui sortira en janvier, aura pour nom Stoney Hill  et l’un de ses titres est baptisé Speak Life (tiens, tiens…).

Pour rappel, la culture, la possession et l'utilisation de marijuana à des fins médicales est autorisée dans l’Etat de notre bon vieux Schwarzy depuis 1996. Oui, sauf que faire pousser, fumer, utiliser ou revendre de cannabis reste totalement illégal d’après la loi fédérale. Ce qui peut parfois poser problème puisque plusieurs lois rentrent alors en contradiction et que les fédéraux continuent de punir sévèrement les cultivateurs et consommateurs… Ce qui n’a pas vraiment l’air d’inquiéter notre rasta préféré !

C'est bien Damian, Papa serait fier de toi !

via GIPHY


Crédit photo :  Cooper Neill / Getty Images

+ de Damian Marley sur Mouv'

/ le 06 octobre 2016

Commentaires