Constellation d'oscars en vue pour "Gravity"

Par Augustin Arrivé / le 16 janvier 2014
Pluie d'oscars en approche pour "Gravity"
Dix nominations pour "Gravity", dix autres pour "American Bluff". La cérémonie des Oscars, le 2 mars prochain, devrait se jouer entre ces deux films-là. A moins que "Dallas Buyers Club" et "12 Years a Slave" rééditent leurs performances des Golden Globes.

 

Ce serait tout de même un comble. Le 2 mars prochain, Sandra Bullock, dont tout le monde raillait il y a peu la filmographie en mauvaise guimauve, pourrait bien remporter son deuxième oscar de la meilleure actrice. Déjà récompensée en 2010 pour The Blind Side, la revoilà en lice, cette fois avec Gravity. Merci Alfonso Cuaron, dont l'odyssée de l'espace se trouve en tête des nominations.

 

Dix statuettes à portée d'extincteur pour le réalisateur mexicain, et autant pour American Bluff, la nouvelle comédie de David O.Russell (après Happiness Therapy), déjà vainqueur surprise des Golden Globes dimanche soir.

 

Les neufs nommés pour l'Oscar du meilleur film

 

Le prix du meilleur film se jouera entre ces deux-là et 12 Years a Slave, fresque historique de Steve McQueen, nommée neuf fois et qualibrée dès l'origine pour séduire les votants. Chiwetel Ejiofor, son interprète principal méconnu, pourrait faire ainsi une entrée fracassante dans la cour des grands. Six outsiders viendront peut-être glisser leur grain de sel :

  • Le loup de Wall Street, de Martin Scorsese
  • Nebraska, d'Alexander Payne
  • Philomena, de Stephen Frears
  • Her, de Spike Jonze
  • Dallas Buyers Club, de Jean-Marc Vallée
  • Capitaine Phillips, de Paul Greengrass

 

Du côté des réalisateurs, on prend les mêmes et on recommence. Alfonso Cuaron et Steve McQueen, donc, mais également Martin Scorsese, Alexander Payne et David O.Russell.

Chez les actrices, Sandra Bullock trouvera sur son chemin les héroïnes d'American Bluff (Amy Adams, déjà propriétaire d'un Golden Globe) et de Philomena (Judi Dench, sans son James Bond), même si elles risquent fort de se faire doubler par l'épatante Cate Blanchett de Blue Jasmine. On voit mal comment Meryl Streep (dont c'est la 18e nomination !) pourrait s'imposer avec son Eté à Osage County.

 

Les cinq nommés pour l'oscar de la meilleure actrice

 

Chiwetel Ejiofor, quant à lui, affrontera principalement Leonardo DiCaprio. Jamais récompensé, le petit protégé de Scorsese devrait s'imposer sans effort. A moins que l'académie préfère saluer les efforts de Matthew McConnaughey, devenu rachitique pour les besoins d'un rôle : celui d'un séropositif dans Dallas Buyers Club. Au milieu de ceux-là, Christian Bale, d'American Bluff, et Bruce Dern, de Nebraska, risquent de faire de la figuration.

 

Les cinq nommés pour l'oscar du meilleur acteur

 

Et les Français dans tout ça ? Eh bien ils repasseront l'an prochain. La vie d'Adèle est invisible. La palme d'or d'Abdellatif Kechiche a été oubliée. L'oscar du meilleur film étranger pourrait tomber dans le même panier que son équivalent des Golden Globes. Paolo Sorrentino est à nouveau aux aguets avec sa Grande Bellezza. A ses côtés, quatre autres postulants :

  • L'image manquante, du Cambodgien Rithy Panh
  • Omar, du Palestinien Hany Abu-Assad 
  • La chasse, du Danois Thomas Vinterberg
  • Alabama Monroe, du Belge Felix Van Groeningen

 

Le tableau pourrait être plus noir : Julie Delpy est nommée pour son Before Midnight, non plus dans la catégorie meilleure actrice comme aux Golden mais dans celle du meilleur scénario adapté. Alexandre Desplat est, comme chaque année ou presque, en course pour la meilleure musique.

Mais c'est avec l'oscar du meilleur film d'animation que nous avons le plus de chances de figurer au palmarès. Ca ne sera pas évident : il faudra éliminer La reine des glaces des studios Disney, mais l'espoir existe, et il n'est pas mince : si Ernest et Célestine (de Stéphane Aubier, Benjamin Renner et Vincent Patar) serait une heureuse surprise, le deuxième volet de Moi, moche et méchant (de Pierre Coffin et Chris Renaud), carton des deux côtés de l'Atlantique, est un sérieux prétendant au titre. Les Croods, de Dreamworks, et le dernier Miyazaki (Le vent se lève) complètent la liste.

 

Extrait de Moi, moche et méchant 2, de Pierre Coffin et Chris Renaud © Universal Pictures, 2013

 

On dit souvent que la cérémonie des Golden Globes annonce celle des Oscars. Cette année, c'est très simple : l'intégralité du palmarès des premiers peut se retrouver au palmarès des seconds.

 

Le Mouv' vous a fait vivre lundi la cérémonie des Golden Globes. Petit revival en cliquant ici.

Nos oscars à nous, c'est le Top of the Pops 2013, à retrouver par .


Photo de couverture : George Clooney dans Gravity, d'Alfonso Cuaron © Warner Bros, 2013

Par Augustin Arrivé / le 16 janvier 2014

Commentaires