Concert de Black M annulé : la polémique de la semaine

/ le 15 mai 2016
Concert de Black M annulé : la polémique Twitter de la semaine
Le chanteur Black M devait donner un concert le 29 mai à l’issue des commémorations du centenaire de la bataille de Verdun. Sous la pression, notamment de l'extrême-droite, il a finalement été annulé. Retour sur l'affaire.

Ce choix musical a fait débat toute la semaine, opposant notamment le Front national avec le reste du monde. Pour eux, Black M ne devait pas être la tête d’affiche du concert donné le soir des commémorations de la bataille de Verdun.

Avant que la polémique n'explose, certains internautes avaient déjà été surpris par l’annonce de ce concert. Mais le chanteur de Sur la route, loin de se douter de la polémique avenir, l’avait pris en toute détente. Dans une interview accordé à l’Est républicain le 9 mai il disait à ses détracteurs : « Je leur réponds tout simplement de venir participer au concert et je pense qu’ils ne vont pas regretter. Je les invite à venir me voir, qu’ils aiment ou pas ma musique, on va s’amuser ».

Un assaut de Tweets

L’annonce officielle du concert et la légèreté apparente du chanteur lors de l’interview en défrisent plus d’un. Notamment du côté de l’extrême droite. Le lendemain, Robert Ménard, le maire FN de Bézier, écrit un tweet dénonçant la venue de Black M à Verdun. Le premier d’une longue série : 13 exactement. C’est le début des hostilités.

Marion Maréchal-Le Pen s’y met aussi. Elle lance le hashtag #VerdunSansBlackM et rédige un communiqué dans lequel elle demande l'annulation du concert. Marrant quand on sait qu’en juin 2015, elle déclarait à la revue trimestrielle Charles, apprécier Maître Gims, Youssoupha et… Sexion d’Assaut (l’ancien groupe de Black M).

Un tweet sur lequel Booba n’a pas manqué d’ironiser. Sur Instagram il fait une capture du tweet de Marion Maréchal-Le Pen demandant un "Verdun sans Black M" à laquelle il a ajouté la légende suivante : "Et moi j'peux venir ??!!".

Booba sur Instagram, par © capture Instagram

 

Officiellement, Le FN reproche au rappeur de Sexion d’Assaut, ses propos tenues dans certaines de ses chansons. Gilbert Collard, le député du Gard cite dans son tweet l’extrait le plus controversé.

 

Mais sur les réseaux sociaux, les internautes évoquent surtout un racisme mal dissimulé.

 

Ca dérape

Cela aurait pu s’arrêter à une guerre de Tweets, sauf que certains opposants au concert vont plus loin. Les numéros de la mairie et du mémorial de Verdun sont diffusés sur les réseaux et harcelés. Le maire aurait reçu des menaces, anonymes ou non, pour lui, sa famille et même ses enfants. C’est la goutte de trop.

 

Le 13 mai, il annule Black M. Dans un communiqué, la mairie invoque des "risques forts de troubles à l'ordre public", en raison d'une "polémique d'ampleur sans précédent" et d'un "déferlement de haine et de racisme". Marion Maréchal Lepen crie victoire sur Twitter.

 

Sur Instagram et Twitter, plusieurs artistes envoient quant à eux des messages de soutien à Black M.

Le chanteur fini par écrire une lettre ouverte sur Facebook le 13 mai. Il y parle de son « grand-père Alpha Mamoudou Diallo, d'origine guinéenne, a combattu lors de la guerre 39-45 au sein des Tirailleurs Sénégalais ». De cette polémique « incompréhensible et inquiétante ». Et termine en signant « Moi, Alpha Diallo, enfant de la République et fier de l'être ».

La lettre ouverte de Black M ©capture facebook

 

 


 

Marie de Fournas

Images d'illustration : 
© captures d'écrans Twitter, Instagram, Facebook, Youtube

 

 

 

/ le 15 mai 2016

Commentaires