Comment Joss Whedon a sauvé "Toy Story"

Par Marie Moglia / le 29 septembre 2014
Comment Joss Whedon a sauvé "Toy Story"
C'est l'un des grands classiques des studios Pixar et Disney. Sorti en 1995, "Toy Story" n'aurait peut-être pas connu un franc succès si Joss Whedon, le papa de "Buffy" et réalisateur des "Avengers", ne s'en était pas mêlé...

 

A l'origine, c'était une histoire désastreuse. Le scénario de Toy Story n'aurait jamais pu être porté sur grand écran si Joss Whedon (Buffy contre les vampires, Avengers et prochainement, Avengers: Age of Ultron) ne l'avait pas repris en main.

La bande-annonce, en français, de "Toy Story".

Citée par Business Insider, une récente biographie de Joss Whedon par Amy Pascale révèle quelles étaient les grandes lignes du scénario originel deToy Story, inspiré du premier court-métrage en images de synthèse de Pixar, Tin Toy:

Le film n'était pas regardable. L'histoire avait perdu tout le coeur qui faisait la force de Tin Toy. Les protagonistes, Woody et Buzz L'Eclair, étaient sarcastiques et détestables. [Woody était défini comme] un jouet amer, qui martyrisait les autres jouets et dont l'objectif était de détruire Buzz.


 

Une histoire difficilement susceptible de séduire les enfants. Et ce contrairement à Tin Toy, un petit film plein d'humour et de tendresse où les jouets sont représentés comme des êtres bienveillants et solitaires, cherchant à tout prix à gagner l'attention d'un enfant - quand ils n'essayent pas de lui échapper:

 

Ce n'est que lorsque les talents d'auteur de Joss Whedon ont été réquisitionnés pour le film que Toy Story est devenu l'histoire que l'on connaît. Dans Joss Whedon: Conversations, le scénariste explique:

Ils m'ont envoyé le script et c'était un désastre. Mais l'idée de John Lasseter de faire vivre des jouets en conflit et tout... C'était un concept en or.


 

Buzz L'Eclair revisité

Parmi les contributions de Whedon, il y a d'abord cette décision notable de ne pas faire de Toy Story un dessin animé musical comme les autres succès de Disney (Le Roi Lion, La Belle et la Bête, La Petite Sirène, etc...).

Mais la plus grande décision prise par Joss Whedon, d'après Amy Pascale, concerne le personnage de Buzz L'Eclair:

John a aidé [l'équipe de réalisation] à revoir le personnage de Buzz, comme une figure d'action qui ne sait pas qu'elle est un jouet, mais qui prend son job de Space Ranger intergalactique très au sérieux. Ça a été une énorme révélation qui a transformé tout le film et qui a créé la chimie de Toy Story.


 

 

Une seule des propositions de Joss Whedon n'a pas été retenue: l'intervention de Barbie de Mattel. Amateur des rôles féminins leaders, le scénariste voulait que la poupée surviennent pour venir à la rescousse de Buzz et Woody, en les sortant des griffes du terrifiant Sid. Mais Mattel n'a pas donné son accord pour cette apparition de son jouet fétiche.

Résultat: Toy Story a drainé quelques 361,9 millions de dollars et a été nominé pour trois Oscars. Un troisième volet du film est sorti en 2010 (à noter que pour ce dernier opus, Barbie et Ken sont finalement de la partie).

C'est un fait, le créateur de Buffy contre les vampires a bel et bien sauvéToy Story.

 


 

(via Business Insider)

Par Marie Moglia / le 29 septembre 2014

Commentaires