Collection prestige : les punchlines maladroites du rap américain

Par Yérim Sar / le 21 septembre 2017
Collection prestige : les punchlines maladroites du rap américain
Dans la quête de la punchline perdue il arrive de se prendre les pieds dans le plat et de sortir une phrase qui prête à confusion et provoque parfois l'effet inverse de celui qui était recherché. Et dans ce domaine également, les américains ont beaucoup, beaucoup d’avance sur les français.

Comme on l’a vu, le rap est une musique qui exige de respecter certains codes au niveau des textes. Ne serait-ce que pour pouvoir rentrer sur une mesure et ne pas casser le rythme, il faut respecter son instru et poser dans les temps. Du coup, les rappeurs ne sont pas tout à fait libres de pouvoir développer toutes leurs idées comme ils le voudraient et parfois il arrive que certains raccourcis soient à double tranchant puisque leur manque de précision ouvre la porte à des interprétations tordues particulièrement gênantes. Ce phénomène est encore plus présent chez les rappeurs US, pour une raison simple : ils ont généralement beaucoup moins de complexe que les leurs homologues camemberts, ce qui engendre beaucoup plus d’absurdités. Petit florilège non exhaustif.

 

Run (Run-DMC)

There's three of us but we're not the Beatles


"on est 3 mais on n'est pas les Beatles

Run-D.M.C - King of Rock

Ce qu'il veut dire : le morceau sort en 1985, soit après l’assassinat de John Lennon, du coup la comparaison relève juste de l’egotrip goguenard qui met en parallèle Run DMC et les légendes du rock.

La confusion : dans l’inconscient collectif, Les Beatles pris en tant que groupe iconique sans aucune autre précision, bah ils seront toujours quatre.

 

Ice Cube

And my dick runs deep, so deep, so deep put her ass to sleep


"Et ma bite va loin, si loin, si loin qu'elle met son cul KO"

Ice Cube – Good Day

 

Ce qu'il veut dire :  Ice Cube explique que quand il baise, il est tellement fort que le cul de sa belle est carrément HS après l’acte.

La confusion : l’expression « put her ass to sleep » signifie littéralement qu’il endort sa partenaire, ce qui n’a malheureusement jamais été un gage de qualité au lit. Jamais.

 

J.Cole

I let you feel like the shit, boy you can’t out fart me


"je te laisse croire que tu es au top, mais tu ne peux pas me dépasser

J.Cole - Dollar and a Dream III

Ce qu'il veut dire : En utilisant la métaphore filée du « I am the shit » (dans le sens être le meilleur), J.Cole indique à son interlocuteur qu’il ne le surpassera jamais.

La confusion : comme toutes les punchlines à base de double-sens sur le caca, il ne faut pas non plus pousser le bouchon trop loin sous peine de ressembler à un attardé porté sur la scatologie, et c’est clairement ce que le rappeur a fait sur ce coup là en emmenant la fin de la rime sur le terrain du pet.

 

Rick Ross

Trayvon Martin, I'm never missin' my target


"Trayvon Martin, je ne rate jamais ma cible"

Rick Ross- BLK and WHT

Ce qu'il veut dire :  selon ses propres déclarations, Rick Ross intègre le name-dropping de Trayvon Martin, victime d’un meurtre raciste, pour souligner le fait que les noirs américains doivent toujours être sur leurs gardes car ils seront toujours la cible, en gros.

La confusion : à peu près tout le monde a d’abord cru que Rick Ross se foutait ouvertement de la mort de Trayvon Martin, utilisée vulgairement pour mettre le rappeur en valeur. Ce n’est qu’après des explications dans la presse que Ross a clarifié ses intentions.

 

Yung Joc

She chewing on the dick like a piece of bubblegum


"elle mâche la bite comme un bout de chewing-gum"

Yung Joc featuring Ms B. - I Know You See It


Ce qu'il veut dire :  le rappeur décrit une femme qui manie sa langue avec une certaine dextérité durant une fellation.

La confusion : concrètement imaginer une femme qui « mâche une bite comme un bout de chewing-gum » est plus proche d’une torture cauchemardesque que de quoi que ce soit d’autre. C’est pour ça qu’il faut se limiter aux comparaisons avec les sucettes.

 

Quavo

Nah you don't want no drama boy, I'll eat a nigga ass like an Almond Joy


"Nan tu veux pas avoir d'embrouille mec, je bouffe les négros comme des Almond Joy

Que featuring Migos – Young Nigga

Ce qu'il veut dire : le membre de Migos met en garde tous ceux qui voudraient les emmerder, dans la plus pure tradition du gangsta rap.

La confusion : le léger souci c’est qu’il utilise l’expression « eat a nigga ass », qui est une métaphore pour dire qu’il va détruire/bouffer son adversaire, mais qui sonne comme la promesse d’un anulingus passionné. La comparaison avec un Almond Joy (marque de barre chocolatée) n’arrange pas vraiment les choses.

 

Young Buck

Just think if I ain’t empty the clip, and he killed me, would I still be living ?


 "Imagine si je n'avais pas vidé le chargeur, et qu'il m'avait tué, est-ce que je serais toujours en vie ?

Young Buck - Bang Bang

Ce qu'il veut dire : Dans une situation façon « tuer ou être tué », Buck s’interroge sur les conséquences de ses actes, notamment ce qui se passerait après sa mort, les réactions de ses proches, sa « présence » serait-elle symboliquement toujours évoquée par ses potes, etc.

La confusion : la question « et s’il m’avait tué, serais-je encore vivant ? » reste malheureusement une formulation incroyablement perchée, même dans ce contexte là.

 

The Notorious B.I.G

You look so good, I'll suck on your daddy's dick


 "Tu as l'air si belle que j'irai sucer ton père"

Biggie – Me & my bitch


Ce qu'il veut dire : la rime est un clin d’œil direct à un sketch de Richard Pryor qui disait exactement la même chose, en jouant un camé. L’idée est de trouver une femme si belle que le bonhomme est prêt à sucer son père, sans doute pour se fournir à la source.

La confusion : quelqu’un qui ne connaîtrait ni le sketch de Pryor ni le goût prononcé de Biggie pour les punchlines ironiques ne comprendra jamais pourquoi cette rime est culte.

 

Lil Wayne

I'm a whore, you know that I'm a whore, yup


"Je suis une putain, tu sais que je suis une putain, ouais !

DJ Khaled featuring Lil Wayne et Birdman - S on my chest

Ce qu'il veut dire : Lil Wayne fait en réalité un clin d’œil ironique à ses détracteurs, en particulier 50 Cent, qui l’avait effectivement traité de « whore » dans une interview.

La confusion : Si vous n’êtes pas au courant de la déclaration de Fifty, tout ce que vous entendrez c’est Weezy qui affirme haut et fort être une salope.

 

Jadakiss

First two words I ever learn, cock and squeeze


"Les deux premiers mots que j'ai appris c'est charger et tirer

The LOX - Livin the life

Ce qu'il veut dire : Jadakiss sous-entend que dès son plus jeune âge, il était familier des armes à feu, cock and squeeze correspondant précisément à l’argot pour dire charger et presser la détente.

La confusion : l’énorme souci c’est que cock signifie également pénis et squeeze signifie également essorer. Jadakiss pourrait donc sous-entendre qu’il a connu des expériences un peu spéciales dès son plus jeune âge, après tout on n’était pas là.

 

Timbaland

So just tell me, there’s no need to lie folk, why you sleepin wit ya eyes closed ?


 "Alors dis-moi juste, pas besoin de mentir, pourquoi tu dors avec tes yeux fermés ?

Destiny’s Child featuring Timbaland - Get on the Bus


Ce qu'il veut dire :Timbaland cherche apparemment à capter l’attention de son interlocutrice d’où la question « pourquoi tu dors avec tes yeux fermés » qui répète volontairement le côté sommeil avec l’acte de fermer les yeux pour créer une redondance et insister sur… non en réalité, on n’a aucune idée de ce qu’il a voulu dire.

La confusion : excepté ceux atteints d’une pathologie bien précise (lagophtalmie) tout le monde dort avec les yeux fermés, donc formulée ainsi la question de Timbo n’a strictement aucun sens.

 

Mike D

If I played guitar I'd be Jimmy Page, the girlies I like are under age


"Si je jouais de la guitare je serais Jimmy Page, les filles que j'aime sont mineures"

Beastie Boys - The New Style

Ce qu'il veut dire :  Le texte est ironique, et l’intégralité du couplet est une sorte de caricature du mode de vie d’une star dégénérée (Jimmy Page, notamment guitariste de Led Zeppelin, a réellement eu des rapports avec une fille de 14 ans).

La confusion : les années passant, certains pourraient simplement ne pas comprendre l’analogie ou pire, la prendre au pied de la lettre.

 

LL Cool J

If you don't judge my gold chains, I'll forget the iron chains


"Si tu ne juges pas mes chaînes en or, j'oublierai les chaînes en fer

Brad Paisley featuring LL Cool J - Accidental Racist

Ce qu'il veut dire : LL Cool J indique qu’il peut pardonner aux Blancs les crimes du passé si de leur côté ils peuvent oublier les stéréotypes sur sa communauté.

La confusion : Le rapprochement est tellement radical que LL Cool J donne l’impression de mettre sur un pied d’égalité l’excès matérialiste de certains noirs américains et l’esclavage dont leurs ancêtres ont été victimes, ce qui est d’une bêtise sans nom. Notons que l’intégralité de la chanson comporte ce genre de gaffes et que le morceau est juste devenu un énorme gag au final, qui a obligé les deux artistes à se justifier à plusieurs reprises.

 

Hors-compétition : Birdman

Y'all finished or y'all done ?!


"Vous avez fini ou vous avez terminé ?!"

 

Ce qu'il veut dire :  très énervé contre les animateurs du Breakfast Club, le boss de Cash Money pousse un coup de gueule qu'il conclut par cette phrase.

La confusion : "finished" et "done" ont exactement la même signification, et même si on comprend qu'il a voulu insister sur le fait que la conversation s'arrêtait là, dire d'un ton vexé "vous avez fini ou vous avez terminé ?!" reste assez grotesque et fatalement, la toile s'est copieusement foutu de la gueule de Birdman à l'époque.

 



crédit photo : capture d'écran youtube

 

Par Yérim Sar / le 21 septembre 2017

Commentaires