Collection prestige : les plus belles vidéos-clash du rap français

Par Yérim Sar / le 24 août 2017
Les plus belles vidéos clash du rap français
On n’en a pas assez parlé mais cet été marquait le dixième anniversaire de la vidéo légendaire de la pelle de Rohff. La première d'une longue série, des têtes d'affiche aux rappeurs plus confidentiels mais avec chaque fois des moments inoubliables.

Souvenez-vous, c'était il y a dix ans déjà. Une sorte de bonus d'une interview, Booska-P fait irruption sur la toile, et il s'agit d'un gros coup de gueule du rappeur Rohff, qui laisse éclater sa colère pendant près de sept minutes. Comme le rappeur le rappera lui-même par la suite "j'ai lancé la mode des vidéos sur dailymotion". Alors en fait, il y avait déjà des vidéos sur dailymotion, mais par contre, c'est vrai que l'invasion des vidéos-clash a démarré lentement mais sûrement suite à ce coup d'éclat involontairement drôle.

Et il était grand temps d'honorer leur mémoire. Nous vous demanderons de ne pas applaudir.

NB : Pour ne pas sombrer dans la facilité, nous avons privilégié les vidéos émanant des interviews des rappeurs eux-même et non des dvd avant tout consacrés aux beefs, sinon c'était trop facile.


Le classique : Rohff et sa pelle

 

le contexte : Sur le tournage du clip Frais, Rohff en profite pour adresser un message à ses détracteurs

les raisons de la colère : nombreuses, mais principalement, un mélange de rage accumulée face à des événements passés (Gab’1 entre autres) et d’un passage du DVD Menace sur la planète rap où Joe Dalton disait que le rappeur s’était fait racketter

la résolution : quand Rohff a mis « un penalty » à Gab’1, pour reprendre son expression, mais plus généralement quand il a fini par faire abstraction de tout ça.

highlights : le fait qu’il différencie Rohff de Hous, le maniement de la pelle, le fait que l’intervieweur n’arrive pas à dire autre chose que « t’as l’air remonté quand même »

LA phrase que tout le monde a retenue : difficile de faire un choix, mais "les milliardaires ils valent que quelques coups de pelle" se pose là.

 

Morsay

 

le contexte : les vidéos de Morsay commencent à tourner de plus en plus sur la toile, et les internautes découvrent ce qui s’avère être un des plus incroyables phénomènes de foire du moment

les raisons de la colère : les commentaires youtube insultants ainsi que les attaques et détournements de certains forums

la résolution : le moment où internet a fini par adopter Morsay, qui s’est lui-même rendu compte de son potentiel comique au fil du temps

highlights : le HS sur Booba juste parce qu’un mec à l’arrière-plan lâche son nom, l’apparition de Taï-Taï, et la révélation de la vidéo, le bien-nommé Schlaguito

LA phrase que tout le monde a retenue : « Cliquez bande de salopes », forcément.

 

MC Jean Gab’1

 

le contexte : Un peu plus de 7 ans après J’t’emmerde, Kery James (et Rohff, et d’autres mecs qui passaient par là) a finalement accompli sa terrible vengeance en tapant Gab’1.

les raisons de la colère : Gab’1 ne pouvait pas laisser passer les rumeurs selon laquelle il était à l’hôpital suite à ça.

la résolution : il n’y aura vraisemblablement pas de happy end à cette histoire.

highlights : le rôt en début de vidéo, l’apparition du pote encapuché, les « clés d’mes couilles », la comparaison avec sa fille, c’est buffet à volonté.

LA phrase que tout le monde a retenue : « A sept sur un mec ! »


Kery James

 

le contexte : Un peu plus de 7 ans après J’t’emmerde, Kery James (et Rohff, et d’autres mecs qui passaient par là) a finalement accompli sa terrible vengeance en tapant Gab’1.

les raisons de la colère : la vidéo de Gab'1

la résolution : non plus, non.

highlights : le moment où on soupçonne que la personne qui voulait s'acharner sur Gab'1 à terre, c'était peut-être Rohff, les passages où Kery affirme ne retirer aucune fierté d'être mêlé à une bagarre tout en détaillant la baston de A à Z, le moment où on apprend que TLF se sont faits tabasser, le "je sais, il sait, il sait que je sais", le rajout conscient-pacifique à la toute fin qui sonne comme un HS, etc.

LA phrase que tout le monde a retenue : "peut-être que si ton ami, après avoir pris un coup qui l'a fait tomber au sol, ne se serait pas relevé pour partir en courant se cacher derrière un arbre à 100 mètres"


Lim, Larsen et Midah

 

le contexte : une interview dans le cadre des projets de l’époque des trois loustics

les raisons de la colère : jusqu’à aujourd’hui, ça reste assez flou

la résolution : Larsen a arrêté le rap et LIM s’est un peu calmé avec le temps. Un peu.

highlights : à chaque fois que quelqu’un sort une arme dans cette vidéo, c’est sans aucune raison

LA phrase que tout le monde a retenue : « la branlette c’est l’exorcisme du sexe »

 

Alpha 5.20

 

le contexte : Un jeune rappeur parisien un peu désœuvré nommé Panach a jugé bon de s’en prendre physiquement à Alpha en allant l’agresser avec ses potes à son stand des puces en fin de journée.

les raisons de la colère : plusieurs versions des faits circulaient, notamment celle de Panach lui-même qui expliquait avoir humilié publiquement Alpha.

la résolution : Panach a été contraint de déménager, ce qui est assez radical.

highlights : à partir de 4'30, ça y va ; le moment où Alpha explique que non seulement personne ne le fera partir des puces mais qu’en plus dans sa fuite, Panach a laissé tomber son portefeuille, incluant sa carte d’identité, son permis de conduire et sa carte bancaire, qu’il montre donc à la caméra.

LA phrase que tout le monde a retenue : « Paname, 75 cartel ils ont des livrets A ?! Je connais aucun gangster qui a un livret A »

 

Alkpote (1)

 

le contexte : Alk est en pleine promo de sa compilation La Crème du 91 et donne une interview pour présenter le projet.

les raisons de la colère : Pour une raison inconnue, Alk est persuadé qu'Orelsan et Agonie empiètent sur ses plate-bandes.

la résolution : plus personne n'a plus jamais reparlé de ces deux artistes à Alkpote mais il est probable que même lui ait perdu son animosité. Et puis Agonie a disparu, donc il a à moitié gagné.

highlights : ça va très vite, mais à partir de 3'50 le rappeur d'Evry parle à peu de choses près comme un agriculteur indépendant qui évoque la concurrence des grosses compagnies.

LA phrase que tout le monde a retenue : « Ceux qu’on aime pas nous, c’est les p’tits vicieux »

Booba

 

le contexte : c'était l'époque où OKLM n'existait pas, du coup Booba faisait une sorte d'auto-interview pour la promo de son album

les raisons de la colère : les sorties successives de Wesh Zoulette de Rohff et de Paname Boss de La Fouine.

la résolution : la lassitude. On parle quand même d’un clash qui couvait pendant 10 ans et qui a duré plus de 2 ans, niveau guerre d’usure ça se pose là.

highlights : parler de coming-out pour la fois où Rohff a cité son nom ouvertement, mépriser l'intégralité des participants au morceau Paname Boss, "bon voilà, quoi".

LA phrase que tout le monde a retenue : Booba n’étant pas du genre à s’emporter devant une caméra, concentrons-nous plutôt sur la phrase que personne n’a retenu : « ça dépasse la musique donc y’aura jamais de réponse ». Heureusement que c’était n’importe quoi, sans ça on n’aurait jamais eu AC Milan et TLT.

 

La Fouine

 

le contexte : suite à l'interview de Booba, La Fouine décide lui aussi de prendre son courage à deux mains et de parler 20 minutes à sa caméra.

les raisons de la colère : la version de Booba implique que Lahouni allait s'écraser face à lui dès qu'ils se croiseraient.

la résolution : un étrange sketch muet façon Charlie Chaplin en bas d'un immeuble.

highlights : les inserts de pub pour son album à venir alors que ça n'a aucun rapport, le fait qu'on apprenne que des mecs qui habitent le même immeuble se répondent uniquement via des vidéos youtube, le côté témoignage solennel raté, les blagues qui tombent à plat, le sel et le sucre, etc, etc, etc.

LA phrase que tout le monde a retenue : « Fouiny est propriétaire » et bien sûr « Hassoul à vous de juger ». Parce qu’effectivement, tout le monde l’a jugé.

 

Rohff, le retour

 

le contexte : Rohff annonce l'arrivée de PDRG et donne son avis sur l'évolution du clash avec le rappeur du 92

les raisons de la colère : Booba a sorti deux réponses à Wesh Zoulette où il s'en prend donc à Rohff.

la résolution : plus personne ne l’attend

highlights : le passage sur les marins, l'extrait de couplet où même Mala est attaqué, le passage sur la montre, la référence au 11 septembre.

LA phrase que tout le monde a retenue : Là encore il y a l’embarras du choix, entre « donc t’es un mec bizarre » et « tu t’assois pas à notre table, tu t’assois à la table des zoulettes » ; un avantage pour la seconde puisque c’est celle qui est a traversé les époques pour être reprise jusqu’à aujourd’hui.

 

Alkpote (2)

 

le contexte : attention, il ne s’agit PAS d’un clash contre Medine, en tout cas pas officiellement, malgré le titre de la vidéo. C’est juste un extrait d’interview dans le cadre de la promo d’un album de l’Unité 2 Feu.

les raisons de la colère : Alkpote défend l’idée d’un rap purement centré sur l’entertainment à l’inverse du rap conscient qui l'ennuie profondément.

la résolution : comme avec beaucoup de choses qui semblaient le tracasser auparavant, le rappeur a finalement décidé de s’en foutre royalement dans les années suivantes

highlights : le début de la vidéo où il fait rimer "Tonton Marcel" et "les films de Marvel" sans que la phrase veuille dire quoi que ce soit. Mais ce n'est pas dans l'extrait ci-dessus.

LA phrase que tout le monde a retenue : "y'en a qui vont te lire un livre d'encyclopédie et qui vont te donner des cours d'histoire, ils prennent les auditeurs pour des cons"

 

Kaaris

 

le contexte : On est dans les débuts du clash avec Booba, ce à quoi Kaaris avait d’abord choisi de ne pas répondre directement.

les raisons de la colère : Un énième montage sur l’instagram de Booba couplé à l’affirmation que sans lui, le Sevranais n’est rien.

la résolution : On la cherche encore. Cependant le fait que Kaaris ait privilégié l’humour avec le temps pour répondre à son adversaire a réorienté tout ça vers une ambiance divertissante pour toute la famille.

highlights : l’énumération des objets qu’il pourrait enfoncer dans le rectum de son ennemi.

LA phrase que tout le monde a retenue : « J’vais te briser les os, j’vais boire ton sang »

 

Et maintenant, un peu d'humour.

Le TUC de Boulogne

 

le contexte : C'est la fin du concert de Booba au Zénith de Paris et il se détend en loge avec des fans.

les raisons de la colère : personne n'est en colère dans cette vidéo

la résolution : Booba va dans sa loge et éclate de rire, chose qui ne lui arrivera plus devant une caméra avant longtemps.

highlights : le côté incontrôlable des jeunes en backstage qui passent leur temps à insulter Diam's et Sinik face à la caméra, avant que l'un d'entre eux sorte un TUC.

LA phrase que tout le monde a retenue : "tu veux détrôner le TUC ?"

 

Bat-Rohff

 

le contexte : la vidéo de Rohff et sa pelle tourne partout sur le web, et un jeune a une riche idée de détournement.

les raisons de la colère : Batman répond à ses ennemis.

la résolution : l'entraînement Batmobile qui se solde par un échec cuisant.

highlights : toutes les références à Gotham City et à l'univers de Batman remixées à la sauce Rohff, et éventuellement le moment où un pote à vous est sûr de reconnaître Jhon Rachid dans le générique de fin.

LA phrase que tout le monde a retenue : "nous les chauve-souris, avant de mourir, on fait "hrrouaa-hrrraai"

Notons d'ailleurs que Rohff lui-même a pris beaucoup de recul sur cette fameuse vidéo, que ce soit en interview en expliquant que c'était surtout un concours de cironstance qui faisait penser qu'il s'apprêtait littéralement à enterrer des gens alors qu'il se contentait de déblayer un bout de terrain avec une pelle, ou encore avec cette vidéo clin d'oeil qui montre une certaine autodérision. Et oui.

 

 


Crédit photo : ROHFF

 

Par Yérim Sar / le 24 août 2017

Commentaires