Carnets de street-style #9 : Cassandra

/ le 30 juillet 2014
Carnets de street-style #9 : Cassandra
Chaque semaine, Marie-Alix Autet part à la chasse aux looks et vous livre le meilleur, rien que le meilleur, des tendances de la rue.

Adieu short, cropped top et méduses (pas les animaux hein, les sandales en plastique, qui connaissent un étonnant et rafraîchissant come-back), un petit air vif souffle sur la capitale ces derniers jours. L’occasion, pour les plus edgy, de pousser le vice jusqu’à tester sa garde-robe de rentrée – un petit tour dans le métro aux heures de pointes devrait vous en convaincre.

Mais si l’on tient compte que le mois d’août n’a pas encore commencé, et que par conséquent nous ne sommes qu’à un tiers de l’été, on peut aussi très bien réchauffer cette petite robe fluide et légère qui nous suit partout lorsque le mercure s’y prête. Exemple avec notre look de la semaine.

 

 

Si l’ensemble paraît très recherché, la jolie Cassandra n’en est pas moins pragmatique : le legging, c’est pour ne pas se peler les gambettes – elle le choisit néanmoins en dentelle, « pour montrer un peu de peau, quand même ». Et sur ses épaules, elle glisse un cuir élimé, qu’elle tient de son frère.

Tout comme sa casquette cinq pans en denim, un access’ street qu’elle mixe avec une écharpe-capuche en jersey souple pour se la jouer diva du R’n’B. Le tout est complété par des runnings qui apportent une touche de couleur bienvenue à la tenue très dark de cette jeune chargée de relations publiques.

Un job qui l’inspire puisque c’est souvent en boîte, lors des soirées qu’elle organise avec l’agence pour laquelle elle travaille, que Cassandra puise sa fashion inspiration. Ce qui explique les nombreux détails 90’s adoptés par une bonne partie de la jeune garde de la hype parisienne. Qu’elle réinterprète à sa manière, et selon la musique qu’elle écoute – en ce moment, de la trap, sous genre instrumental du rap US.

La casquette oui, mais en arrière s’il vous plaît, façon Le Prince de Bel-Air. Le rouge à lèvres, sombre, comme Kate Moss en 1992. Les lunettes, chipées à Lisa Bonet, ex-femme de Lenny Kravitz (et mère de Zoe Kravitz qui fait tout comme sa môman). Le sac à dos, bleached et bien haut sur les épaules. Une multitude d’informations qu’il est temps d’analyser.

 

L'inspiration people : Cara Delevingne

Le facétieux top britannique, égérie de nombreuses marques, est une grande fille comme les autres une fois descendue des catwalks. Un grande fille stylée, puisque street Cara a su inventer une allure d’enfant des 90’s non seulement adoubée par tout ce que la planète compte de gens bien habillés, mais surtout tellement reprise qu’une nouvelle tribu de modasses porte désormais son nom – si si, elles s’appellent les Delevigners, une espèce que l’on a le plus de chance de trouver dans son milieu naturel, c’est-à-dire sur Instagram ou sur Tumblr.

Son truc en plus à Cara, c’est la casquette à l’envers, qu’elle a définitivement remis au goût du jour et dont elle ne semble pas pouvoir se passer, ni en journée, ni en soirée – à noter qu’en mode automne-hiver, elle troquera bien volontiers sa cinq pans contre un bonnet funky et douillet. La jeune mannequin craque tout autant pour les baskets et les sacs à dos, deux incontournables de ses looks perso, qu’elle associe aussi bien avec un jogging fluide qu’un mini-short. Bref, entre notre look de la semaine et le modèle de l’année 2013, ça fait tilt sur tous les plans.

 

Marie-Alix Autet (@mariealixautet)

/ le 30 juillet 2014

Commentaires