Carnets de street-style #2 : Benjamin

/ le 11 juin 2014
Carnets de street-style #2 : Benjamin
Chaque semaine, Marie-Alix Autet part à la chasse aux looks et vous livre le meilleur, rien que le meilleur, des tendances de la rue.

 

Si les vrais beaux jours se font encore attendre, les températures ont, cette semaine, explosé le mercure de saison, nous obligeant à dégainer le vestiaire de plein été en moins de deux. Evidemment, une foultitude de questions surgissent quand il s’agit de rester stylé sous 30°C, questions auxquelles je m’efforcerai de répondre, carnet après carnet, avec l’acuité du faucon en chasse.

Et ça commence dès à présent avec un gros dossier modasse à l’endroit de nos amis les hommes : le short. Un bien vaste champ de réflexions stylistiques, qui couvre de surcroît un large éventail de possibilités combinant courtesse et swag – ça va de l’allure grunge à la Cobain au bermuda grand soir de Pharrell Williams, en passant par l’inoubliable « short shorts » de Steve McQueen dans L’Affaire Thomas Crown, récemment remis au goût du jour par Jamie Hince, chanteur des Kills et M. Kate Moss à la ville.

 

 

Et puis il y a Benjamin, croisé dans une galerie du premier arrondissement où votre dévouée s’était réfugiée pour se protéger d’un énième orage – pas franchement les beaux jours, disions-nous, mais la rue est mon terrain de jeu et il faut bien que je fasse avec.

Pour braver la moiteur ambiante, Benjamin opte pour le combo short preppy / chemise aérienne, dans des matières légères, seersucker et oxford, et dans les tons du moment – on ne le dira jamais assez, le kaki est la couleur à suivre, et le bleu chambray s’impose depuis plusieurs saisons comme un basique de nos garde-robes.

Détail ultime : aux pieds, il dégaine les cultissimes Stan Smith, valeur sûre des jeunes gens bien habillés depuis sa réédition en janvier dernier. Bref, en seulement trois points, Benjamin prouve sans effort que porter le short en ville lorsqu’on est un mec qui bosse et qui fait ses courses comme tout le monde, c’est non seulement possible, mais désormais fashion respectable. Beau boulot.

 

 

L'inspiration people : Ezra Koenig (Vampire Weekend)

Même chemise, même short, même gambette alerte. Seules les pompes diffèrent : Ezra Koenig préfère les espadrilles, option tout aussi tendance que la Stan Smith pour l’été, d’ailleurs – et c’est aussi davantage dans le ton de Martha’s Vineyard, villégiature privilégiée de bon nombre de présidents américains, et où les Vampire Weekend ont écrit et composé leur dernier album.

Avec ce look à la coule mais raffiné, Benjamin insuffle un peu de l’esprit Cape Cod cher au quatuor new-yorkais dans la lourdeur de l’air parisien ; de quoi lancer la saison en douceur et nous rappeler que l’été est tout près. Mais si.

 

Marie-Alix Autet (@mariealixautet)

/ le 11 juin 2014

Commentaires