"Captain America : Civil War", le choc des héros [Cinéma]

Par Sébastien Sabiron / le 27 avril 2016
"Captain America : Civil War", le choc des héros [Cinéma]
Des Avengers qui se déchirent, des petits nouveaux motivés (Spiderman, Black Panther) et des bastons dantesques... Le dernier Marvel aurait pu risquer l'obésité. Il frise la haute gastronomie.

Le problème des super héros, c'est qu'ils cassent toujours plein de trucs quand ils sauvent le monde. Après une série de bavures et de dommages collatéraux, le gouvernement décide de mettre en place un organisme de commandement qui placerait nos super héros sous la tutelle des Nations Unies. 

Sauf que tous les Avengers ne l'entendent pas de cette oreille. Steve Rogers  (Captain America) décide de lutter pour sa liberté. Contre toute attente le roublard Tony Stark (Iron Man) accepte de se soumettre


Troisième volet de la franchise Captain America, ce Civil War prend un malin plaisir à griffer le vernis qui recouvre l'armure de héros jusqu'à présent très lisses.

Après le soporifique Avengers : l'ère d'Ultron, on découvre un Iron Man rongé par la culpabilité et un Captain America bien plus nuancé que sa figure initiale de champion de l'impérialisme américain


Deux ans après un Captain America : le soldat de l'hiver très réussi (on vous en parlait ici), les frères Russo signent leur deuxième adaptation Marvel. Malgré l'armée mexicaine qui chiffre, contrôle et valide chaque détail du Marvel Cinematic Universe, Anthony Russo estime avoir eu assez de liberté pour faire le film dont il rêvait :

Gràce au succès du précédent volet, nous avons eu les coudées franches. Le soldat de l'hiver était un thriller politique, celui ci se rapproche plus d'un thriller psychologique, même si les personnages conservent leur dimension politique. Nos influences majeures étaient Se7en de David Fincher et Blow Out de Brian de Palma. Nous voulions que notre film ait plusieurs couches, que le spectateur découvre à chaque nouvelle vision. 


 

Anthony Russo © Sébastien Sabiron


Si on a un peu de mal à lui trouver des similarités avec le thriller poisseux de David Fincher, Civil War apporte une profondeur bienvenue à l'univers Marvel made in Disney. Il confronte des thèmes généraux (l'ingérence des grandes puissances, la guerre technologique) à des question plus intimes (le libre arbitre, la culpabilité, l'amitié...) et fait mouche à chaque fois.

Frères ennemis © Marvel 2016


Ce que le film gagne en profondeur, il le perd un peu en efficacité. Les 2h28 du métrage ne nous épargnent pas quelques longueurs. Heureusement les séquences de baston chorégraphiées au milimètre et filmées au plus près de l'action ne nous laissent jamais sombrer dans la torpeur.

Salut les potes ! © Marvel 2016


Et les non spécialistes du Comic seront ravis de rencontrer deux nouveaux venus parmi les Avengers : Black Panther, un super-héros africain prometteur et Spiderman, magnifiquement réinventé par les frères Russo.

Un Tony Stark concentré lors de la conférence de presse parisienne © Sébastien Sabiron

 


 

> Captain America : Civil War de Anthony et Joe Russo. Avec Chris Evans, Robert Downey Jr., Scarlett Johansson, Don Cheadle. Sortie le 27 avril. The Walt Disney Company.

> Pour l'occasion, Panini Comics, qui édite Marvel en France ressort plusieurs ouvrages qui vous permettront d'étendre vos connaissances sur le "Cap'" : Je suis Captain America (collection Marvel Anthology) / Civil War (collection Marvel Deluxe)



 

Images d'illustration : © Walt Disney Company

Par Sébastien Sabiron / le 27 avril 2016

Commentaires