Bertrand Cantat rebranche les guitares

Par Augustin Arrivé / le 05 novembre 2013
Bertrand Cantat rebranche les guitares
Le duo Détroit, que Bertrand Cantat forme avec Pascal Humbert, vient de dévoiler une deuxième chanson du futur album "Horizons". Un morceau nettement plus punchy que le précédent, et en anglais dans le texte.

 

L'emballement médiatique est retombé. Alors que toute la presse musicale guettait avec impatience, le mois dernier, le retour de Bertrand Cantat (nous en avions parlé ici), ce deuxième extrait d'Horizons sort cette semaine presque par surprise. 3.000 vues sur Youtube en 24h pour Null & Void, alors qu'il n'avait pas fallu plus de temps à Droit dans le soleil pour être écouté des dizaines de milliers de fois. Il est temps de vous rattraper, ouvrez grandes vos esgourdes :

 

 

On est loin de l'épure du premier single. Droit dans le soleil était un shoot de mélancolie pure, accoustique guitare-voix, filmé sans esbrouffe dans un petit coin de verdure. Bertrand Cantat y était lugubre et émouvant. Null and Void ("Nul et non-avenu", en français) fait retentir les guitares électriques de Pascal Humbert sur un anglais rock crié avec l'énergie des anciens temps (ambiance Sober Song, 1992).

 

Energie ne signifie pas gaieté, on en est même bien loin. Le chanteur plante le décor dès les premiers vers : "Me voilà, dieu sait que je suis coincé dans notre époque, suffoquant (...) inexistant, nul et non-avenu." Il cherche une raison de vivre : "ai-je encore une place ou vais-je continuer à creuser le sable ?" Cantat traîne son passé en fardeau insurmontable. Un sombre héros de l'amer traversant l'océan du vide. Un succès public l'aiderait peut-être à sortir la tête de l'eau.

 

Le retour du leader de Noir Désir et la naissance de son nouveau duo, Détroit, on l'évoquait déjà le mois dernier par ici.

Et réécoutez Droit dans le soleil, premier single de l'album Horizons, en cliquant par là.


Par Augustin Arrivé / le 05 novembre 2013

Commentaires