Benicio Del Toro et Daniel Craig contre le viol

Par Augustin Arrivé / le 05 mai 2014
Benicio Del Toro et Daniel Craig contre le viol
La Maison Blanche veut lutter contre les agressions sexuelles, notamment dans les universités. Une étudiante sur cinq se fait agresser à la fac, mais la plupart garde le silence. Pour sensibiliser l'opinion, Barack Obama s'est entouré de stars d'Hollywood.

 

Les hommes ont un rôle déterminant dans la lutte contre le viol des femmes. Pas seulement parce que ce sont très majoritairement eux, les agresseurs, mais aussi parce que leurs réactions incitent souvent les victimes à garder le silence. C'est pour changer cet état de fait que la Maison Blanche vient de lancer une campagne de prévention. 1 is 2 Many s'est offert un casting de luxe.

 

Spot de sensibilisation de la campagne "1 is 2 Many" © White House, 2014

 

Dans l'ordre d'apparition à l'écran, on retrouve Benicio Del Toro, Dulé Hill (Charlie Young dans The West Wing), Steve Carrell, Daniel Craig, Seth Meyers (animateur d'un late-show sur NBC), Joe Biden (vice-président des Etats-Unis) et Barack Obama. Daniel Craig explique, par exemple, face caméra : "si j'étais confronté à ça, je ne blâmerais jamais la victime, je l'aiderais." Même discours de la part de Benicio del Toro : "si j'étais confronté à ça, je parlerais." Ne surtout pas laisser s'installer le silence, la honte et donc l'impunité. Barack Obama conclut :

C'est à chacun de nous de mettre fin aux agressions sexuelles, et ce combat commence par vous.


 

Une agression, c'est déjà une de trop. "One is too many." Pour participer à la lutte, le site de la Maison Blanche suggère d'écouter les survivantes et de les aider à trouver les associations et les services qui pourront les aider, mais aussi de faire attention au langage que l'on utilise et qui peut parfois être dégradant pour les femmes.

 

En Inde, c'est une pièce de théâtre qui brise le tabou du viol. Cliquez ici.

Et les gadgets anti-viol, est-ce que ça marche vraiment. Débat par là.


Photo de couverture : capture d'écran du spot 1 is 2 Many © White House, 2014

 

Par Augustin Arrivé / le 05 mai 2014

Commentaires