Barilla, des pâtes pour hétéros

/ le 26 septembre 2013
Barilla, des pâtes pour hétéros
Guido Barilla, le patron de la société italienne Barilla, assure qu'il ne mettra jamais en scène des couples homosexuels dans les publicités de sa marque. Il se justifie en expliquant "aimer la famille traditionnelle".

 

Scandale à Parme. Le big boss des pâtes et des sauces Barilla met les pieds dans le plat. Guido Barilla s'exprimait hier sur l'antenne de Radio24, une station italienne. Giusepe Cruciani, l'animateur, l'interrogeait sur un débat qui agite la société, de l'autre côté des Alpes : le sexisme dans la publicité. Une thématique soulevée par la présidente de la chambre des députés italienne, Laura Boldrini :

 

 

Guido Barilla, donc, à qui l'on demande d'expliquer le concept de famille parfaite, s'emporte un peu : "Je ne ferai pas de publicité avec des couples homosexuels. Non pas que je leur manque de respect, mais j'estime qu'ils ne sont pas comme nous. Notre vision de la famille est plus classique, c'est une famille où la femme tient un rôle fondamental." Le rôle de la bobonne, si on s'en réfère à cette publicité par exemple :

 

 

L'animateur lui signale que les homos mangent des pâtes comme tout le monde. Alors Guido, qui a décidément réponse à tout, explique que c'est tout à fait leur droit, et que s'ils ne sont pas contents, ils peuvent toujours acheter les produits de la concurrence. Sur twitter, le buzz est immédiat, et le hashtag #boycottbarilla prend de l'ampleur :

 

 

 

"Nous acceptons sa proposition de ne plus manger ses pâtes", ironise Aurelio Mancuso, le président de l'association Equality, qui défend les droits des homosexuels. Le député de gauche et militant LGBT Alessandro Zan renchérit : "j'ai déjà changé de marque, les Barilla sont de très mauvaises qualité". Une pétition vient même d'être lancée sur internet.

 

Cet après-midi, le PDG s'est fendu d'un mot d'excuses : "Désolé si mes propos ont pu heurté la sensibilité de certains. Je souhaitais seulement le rôle central de la femme au sein d'une famille, mais j'ai le plus grand respect pour les homosexuels et je suis d'ailleurs favorable au mariage gay." On attend toujours la réaction de Panzani et Lustucru.


 

/ le 26 septembre 2013

Commentaires