Bah alors? On te voit plus dans les kiosques?

Par Augustin Arrivé / le 27 septembre 2013
Bah alors ? On te voit plus en kiosque ?
Le développement d'Internet sonnait, disait-on, la mort de la presse. La réalité n'est pas tout à fait celle-ci : les ventes de journaux papier reculent, mais les utilisateurs de high-tech lisent plus que leurs aînés.

 

"Non mais regarde le petit ! Il passe sa vie vissé devant les écrans ! Qu'est-ce qu'on va faire de lui ?" Ne t'inquiète pas mamie, tout se passera bien. Tu crois que le gamin se transforme en Anders Bering Breivik, mais tu te trompes : avec son ordi, il emmagasine plus d'informations que toi. Que ça te plaise ou non.

 

L'étude dont on parle a été publiée hier par le cabinet Audipresse, spécialisée dans la consommation de médias. Elle porte sur la période s'étalant entre juillet 2012 et juin 2013. Et elle indique qu'un Français moyen lit 6,4 titres différents (1,4 quotidien et 5 magazines) tandis que chez les purs internautes, le chiffre monte à 6,6. Il est de 6,9 pour les possesseurs de tablettes et même de 7 titres lus chez ceux qu'Audipresse appelle les "hyperconnectés" (ceux qui détiennent une tablette, un smartphone et un ordi).

 

Les machines pour accélerer la lecture, en revanche, ça ne marche pas très bien.

 

67% des sondés de plus de quinze ans ont répondu lire au moins un quotidien ou un magazine chaque jour. Voilà qui est rassurant. Ils seraient même 26% à lire au moins un quotidien ET un magazine. Ce qui est plus étonnant, c'est que 54% de ceux qui disent lire un titre sur internet affirme le lire également dans sa version papier.

 

Le web ne serait donc pas en train de tuer la presse. Il va falloir trouver un autre argument pour expliquer la baisse des ventes sur cette même période (-9,16% pour Le Parisien/Aujourd'hui en France, -18,4% pour l'Equipe, -14,2% pour Libération, -5% pour Le Monde, d'après l'OJD).

 

Si les imprimeries tremblent déjà, les fabricants d'ordi peuvent aussi s'inquiéter. Un tiers des lecteurs numériques feuillettent aujourd'hui leur journal sur smartphone ou tablette. Et ce n'est un secret pour personne : on s'équipe de plus en plus. Le nombre de tablettes en circulation a été multiplié par 2,5 en un an. Voilà qui n'est pas prêt de s'arrêter.

 

Par Augustin Arrivé / le 27 septembre 2013

Commentaires