Azerbaïdjan : le président réélu avant le début des élections

/ le 10 octobre 2013
Azerbaïdjan : le président réélu avant le début des élections
L'Azerbaïdjan est un pays très en pointe. Tellement en pointe que l'écrasante victoire à la présidentielle d'Ilham Aliyev (85% des voix) a été annoncée 24h avant l'ouverture des bureaux de vote. Un bel exemple de démocratie.

 

Alors ça pour une surprise, c'est une surprise. A 51 ans, Ilham Aliyev, autocrate et chef de clan, qui a "hérité" du pouvoir après le désistement de son père en 2003, vient d'être réélu pour un troisième mandat à la tête de l'Azerbaïdjan. Une victoire sans appel sur un score soviétique : 85% des suffrages selon les chiffres officiels. Son principal opposant Jamil Hasanli ne recueille que 5,5% des voix.

  L'élection présidentielle en Azerbaïdjan a été un triomphe de la démocratie.  


                                                                                                  Ilham Aliyev.

Le président sortant Ilham Aliyev, le 9 octobre © Reuters/Stringer

 
Sauf que l'effet de surprise a été légèrement éventé. Dès mardi, la Commission électorale centrale prononce la victoire d'Aliyev, un jour avant le début du vote. Les résultats sont publiés sur l'application smartphone officielle, comme le relève la chaîne Meydan TV.
 
Capture d'écran de l'application smartphone © Meydan TV


Sur cette image, Aliyev est crédité de 72,76% des suffrages. Immédiatement, le développeur de l'application demande à Meydan TV de dépublier cet article. Version officielle : "on s'est plantés". Les responsables auraient publié de "vieilles informations" (les résultats d'un précédent scrutin) en voulant tester l'application.

Sauf qu'Aliyev n'a jamais obtenu ce score par le passé et que les candidats sont bien ceux de la présidentielle actuelle.

Autocratie, corruption et gaz naturel

Ce bug vaudevilesque ne changera pas le cours de l'histoire, mais donne une idée du climat qui règne dans cette "république" du Caucase. Au pouvoir depuis l'indépendance du pays en 1993, la dynastie Aliyev est régulièrement accusée de fraude électorale. Heydar, le père d'Ilham, ancien du KGB, avait dirigé le pays presque sans interruption entre 1969 et 2003.

 

Autocrate de père (à droite) en fils (à gauche) / DR

A chaque scrutin, des candidatures sont invalidées sous de faux prétextes, les opposants sont arrêtés et les journalistes maltraités. Malgré les protestations des ONG, l'Europe ne bouge pas le petit doigt. Richement doté en ressources naturelles, l'Azerbaïdjan est un important pourvoyeur de gaz.

Ca tombe bien : le consortium Shah Deniz I, qui exploite un immense gisement gazier dans le pays vient justement de conclure un accord avec neuf société européennes, dont le Français GDF Suez. Ce contrat prévoit de fournir l'Europe en gaz pour les 25 prochaines années. Vraiment pas le moment de nous le fâcher, le gars Ilham.

Suivez Sébastien Sabiron sur Twitter : (@sebsabiron)

/ le 10 octobre 2013

Commentaires