Aux origines de Jirô Taniguchi

Par Augustin Arrivé / le 09 septembre 2014
Aux origines de Jirô Taniguchi
Le plus occidental des mangakas japonais, auteur acclamé de "Quartier lointain" ou de "Au temps de Botchan", nous ouvre ses premiers cartons à dessins. Casterman publie quelques unes de ses premières nouvelles, entre farwest et manifestes écolos.

 

Bien sûr, les fans de Jirô Taniguchi se jetteront ce mois-ci sur le quatrième tome d'Au temps de Botchan, saga historique à succès sur l'ère Meiji (scénarisée par Natsuo Sekikawa). La série, rééditée actuellement par Casterman, est considérée comme l'un des premiers mangas littéraires, loin des codes adolescents du genre.

Mais si vous faites un effort de curiosité, on vous conseille plutôt Les contrées sauvages. Même Casterman et même Taniguchi, la comparaison s'arrête là. Car Les contrées sauvages nous ouvrent les archives du maître. Nous découvrons là une compilation de huit nouvelles écrites dans les premières années de sa carrière. Jirô Taniguchi est alors un stakhanoviste, abattant plus de cent pages par mois. Ces récits courts sont sa liberté, à mille lieues des stéréotypes japonais de l'époque.

 

Extrait de "Les contrées sauvages, tome 1" de Jirô Taniguchi © Casterman, 2014

 

A 28 ans, en 1975, il signe ainsi Une voix au loin, fable autour d'un groupe de braconniers dans les montagnes du nord de l'archipel, un récit que n'aurait pas renié Jack London sur les relations difficiles entre l'homme et la nature. Le dessin est déjà léché, sa chasse à l'ours est d'un réalisme saisissant. Il recevra pour ça un prix"Jeunes talents", le premier d'une longue série. On en vient à regretter qu'il ait choisi un format si court, nous laissant en appétît.

 

Extrait de "Les contrées sauvages, tome 1" de Jirô Taniguchi © Casterman, 2014

 

Biberonné à la BD européenne par son mentor Kyuta Ishikawa, il dévore alors Jean Giraud (Blueberry), Enki Bilal (Légendes d'aujourd'hui) ou Michel Blanc-Dumont (Jonathan Cartland). Des pinceaux dont il s'inspire ici, livrant des westerns naturalistes, ou des nouvelles d'anticipations nichées au coeur des grands espaces (les fameuses "contrées sauvages" du titre).

Partez à la recherche des mystérieux tchangos du Japon ou parcourez les réserves indiennes fantômatiques de l'ouest américain. A chaque aventure, méfiez-vous des humains, souvent prompts à se sentir tout-puissants. La nature se chargera de leur rappeler leurs droits. Et s'il vous reste du souffle, vous pourrez vous resservir : un second tome de cette anthologie doit sortir prochainement.

 

Toute l'actu de la bande dessinée sur le Mouv', c'est par ici.

 


 

Illustration de couverture : Les contrées sauvages, tome 1, de Jirô Taniguchi © Casterman, 2014

Par Augustin Arrivé / le 09 septembre 2014

Commentaires