Au Danemark, le bonheur c'est génétique

Par Marie Moglia / le 21 juillet 2014
Au Danemark, le bonheur c'est génétique
Pourquoi dans certains pays les gens sont-ils si heureux ? Au Danemark, il semblerait que le bonheur soit imprimé dans l'ADN des habitants...

"Un bonheur fuit celui qui le cherche". Voilà un proverbe qui n'aurait aucun sens au Danemark car, justement, les Danois n'ont aucune raison de courir après le bonheur: il ferait partie de leur ADN. Oui, oui, c'est la science qui le dit.

Il se trouve que le Danemark figure régulièrement dans les hautes sphères des classements nationaux sur le bonheur, dont celui élaboré cette année par les Nations Unies. La preuve avec ce graphique où la France figure à la 25ème place.

 

La "générosité", la "liberté de faire des choix", le PIB, "l'aide sociale" sont autant d'atouts majeurs du Danemark, un pays déjà riche, progressiste et avec de bonnes protections sociales. Bref, un pays qui a quasiment tout pour lui quoi.

Ce que vient souligner une étude menée par deux chercheurs en économie, Eugenio Proto et Andrew Oswald. Indépendamment de la qualité de vie du pays, leur conclusion révèle qu'il existe un autre facteur propice au bonheur : les gènes. Selon cette étude, les Danois auraient donc un panel génétique favorable à l'allégresse.

 

 

La recette du bonheur ?

Dans un premier temps, les deux économistes ont examiné les données d'études internationales menées sur 131 pays, à travers des variables telles que le PIB, la géographie, la religion, etc. Ils découvrent alors que plus un pays est éloigné du Danemark, moins il est heureux.

Ils ont ensuite cherché à déterminer si cette relation s'observait au fil des générations et des migrations par l'examen, entre autre, des données déclarées sur le bien-être de la population américaine. Résultat: le bonheur des Américains est lié à celui évalué dans le pays d'où proviennent leurs ancêtres.

C'est ainsi qu'ils en sont venus à s'intéresser aux gènes. Un sujet de recherche qui n'est pas nouveau puisque la science a déjà démontré qu'il existait un lien entre la génétique et le sentiment d'être heureux. Une histoire de sérotonine et de neurotransmetteurs qui influençeraient notre bien-être...

Une variante de ce gène serait liée à la dépression. Or les deux économistes ont découvert que la population du Danemark (mais aussi les Pays-Bas) compte un pourcentage très faible de gens disposant de ce gène assez inconvenant.

Bon. Ceux qui hésitaient encore sur la destination de leurs vacances savent ce qu'il leur reste à faire. Les autres peuvent toujours essayer de trouver un peu de réconfort en musique...

 

 


 

(via Fastco.exist)

Illustration : PaternitéCertains droits réservés par Lara Cores / Flickr

Par Marie Moglia / le 21 juillet 2014

Commentaires