Attentat meurtrier à Charlie Hebdo

Par Sébastien Sabiron / le 07 janvier 2015
11 morts et plusieurs blessés dans une attaque à Charlie Hebdo
Des hommes cagoulés ont attaqué en fin de matinée le siège de l'hebdomadaire Charlie Hebdo à Paris, faisant 12 morts et 8 blessés. Le plan Vigipirate a été relevé au niveau "alerte attentat". Dernières informations à retrouver en live sur lemouv.fr et toutes les heures à l'antenne.

MAJ 18 H 03 Début du Rassemblement à Marseille

Le rassemblement a débuté sur le Vieux Port.

 

Image du Compte Twitter Siropderue

MAJ 17 h 30 Une mobilisation des journalistes et des dessinateurs sans frontières

La nouvelle continue d'émouvoir partout dans le monde. L'association Cartooning for Peace, fondée par Plantu  s’est dit «abasourdie par l’attaque tragique au siège de Charlie Hebdo».  Le dessinateur israélien Michel Kichka Carli a encore du mal à y croire :

 

Alain Legouguec, président de Reporters sans frontières a voulu faire passer un message à ceux qui critiquent les journalistes : 

 

 

MAJ 16 H 30 Union Nationale en France

Le président de l'Assemblée nationale Claude Bartolone (PS) et les chefs de file de tous les groupes politiques ont appelé mercredi à "l'union nationale" pour "défendre la liberté sous toutes ses formes". Par ailleurs, les drapeaux ont été mis en berne à L'Elysée, à Matignon, à l'Assemblée Nationale et au Sénat.

Le conseil du culte musulman a condamné mercredi "avec la plus grande détermination" un acte "barbare", "contre la démocratie et la liberté de presse."

 

MAJ 16H : De nombreux rassemblements en soutien à Charlie Hebdo un peu partout en France.

A Paris, le rassemblement  Place de la République à été avancé à 18h. A Marseille, il aura lieu aussi à 18h sur le Vieux Port . D'autres rassemblement auront lieu à Amiens, Bauvais, Brest, Nantes, Grenoble et Lyon.

Page Facebook du Rassemblement de soutien à Charlie Hebdo

 

MAJ 15H45 : Bernard Maris, économiste et chroniqueur sur France Inter a été tué dans l'attentat

Il tenait une chronique economique dans Charlie Hebdo, qui s'appelait "Oncle Bernard"

 

Appel à témoins et a mis à disposition  d'un numéro vert : 08.05.02.17.17.


MAJ 15h06 Condamnation internationale

Vladimir Poutine "dénonce femement le terrorisme" après l'attaque à Paris. Condamnation aussi de La Ligue Arabe et d'Al-Azhar. Barack Obama "condamne" une "fusillade terrifiante. Ban Ki-moon s'est dit "consterné" par cette "attaque contre la liberté de la presse"

 

MAJ 15h00 : Charlie Hebdo, continuellement menacé

La mort de Tignous est confirmée. Le dessinateur faisait partie des historiques de Charlie Hebdo, tout comme Cabu, Wolinski et Charb. Ce dernier, directeur de la publication, bénéficiait d'une protection policière. Charlie Hebdo fait l'objet de menaces depuis l'affaire des "caricatures de Mahomet" en février 2006 : 

En 2011, les locaux de l'hebdo sont visés par un cocktail Molotov, suite à la publication d'un numéro spécial titré "Charia Hebdo", après la victoire du parti islamiste Ennahda en Tunisie.


Le site internet du journal est également piraté, sa page d'accueil remplacée par une photo de la Mecque, accompagnée de versets du Coran. Mais Charlie ne s'avoue pas vaincu. En 2012, le journal publie de nouvelles carictatures de Mahomet évoquant les violences provoquées par la sortie du film The Innocence of Muslims.

 

MAJ 14h30 : #JeSuisCharlie

Apparu très vite ce matin sur Twitter, le mot clef #JeSuisCharlie a rejoint #CharlieHebdo au sommet des trendings topics. Plusieurs rassemblements hommage sont annoncés à 18h dans de nombreuses villes françaises.


Cependant, impossible de savoir si ces rassemblements pourront avoir lieu. Annoncé par le premier ministre Manuel Valls, niveau "alerte attentat" du plan Vigipirate mobilise environ 3.000 policiers en Ile de France.

Un communiqué de Matignon précise que "les organes de presse, les grands magasins, les lieux de culte ainsi que les transports vont faire l’objet immédiatement d’une protection renforcée". L'alerte attenta interdit aussi le stationnement des véhicules devant les établissements scolaires.

MAJ 14h05 : Plusieurs décès confirmés

Plusieurs sources confirment désormais les décès de Charb (Stéphane Charbonnier), Cabu (Jean Cabut), ainsi que de Georges Wolinski. L'incertitude subsiste quant au sort de Tignous (Bernard Verlhac), dont le décès a été annoncé de source judiciaire, mais n'est pas confirmé par l'Elysée.

MAJ 13h45 : Le dernier tweet glaçant de "Charlie"

A 11h28 ce matin, soit au moment, selon les témoignage ou l'attaque a commencé, le journal publiait le tweet ci-desous. Ce dessin signé Honoré représente Abou Bakr al-Baghdadi, le chef de l'organisation Etat Islamique.

 

MAJ 13h42 : Charb, Cabu et Wolinski feraient partie des victimes

Selon les information d'iTélé, le desinateur Cabu, l'un des historiques de Charlie Hebdo figure parmi les vctimes de la fusillade. Ce serait le cas également de Charb et de Wolinski, information du Figaro, encore non confirmée par les sources officielles.

En février 2006, Cabu avait dessiné la une polémique de Charlie, représentant le prophète Mahomet 


Ce mercredi, Charlie Hebdo tenait sa conférence de rédaction hebdomadaire, ce qui explique qu'autant de signatures de l'hebdomadaire satirique se trouvaient dans l'immeuble.

 

MAJ 13h30 : Le bilan s'alourdit

Le bilan fait désormais état de 12 morts. Il y a deux policiers parmi les victimes. Selon France Info, l'un des deux fonctionnaires de police abattus était chargé de la protection du journaliste et dessinateur Charb, directeur de la publication de Charlie Hebdo. Blessé pendant l'attaque, Charb se trouve dans un état grave.

 

MAJ 13h : Premières images

Une vidéo tournée depuis un immeuble situé à proximité du bâtiment par le journaliste Martin Boudeau de l'agence Premières Lignes circule sur les réseaux sociaux. On y entend plusieurs coups de feux et des voix dont une criant "Allahou Akbar", ("Dieu est le plus grand" en arabe.)

 

MAJ 12h30 : François Hollande parle d'un "attentat terroriste"

Matignon annonce que le plan Vigipirate est relevé au niveau "alerte attentat" dans toute l'île de France. C'est le niveau le plus élevé. Une réunion de crise interministérielle se tiendra à 14h.

François Hollande est arrivé sur place. Pour le chef de l'Etat cette fusillade est "un attentat terroriste ça ne fait pas de doute" :

 

 



Deux hommes armés d'une Kalachnikov et d'un lance-roquette ont fait irruption vers 11h30 dans les locaux du journal satirique Charlie Hebdo, dans le XI arrondissement de Paris. Ils ont ouvert le feu. La fusillade aurait commencé dans le hall et se serait pouruivi dans les étages. Elle a duré une dizaine de minutes.

 

 

Vincent Justin travaille dans le même immeuble. Nos confrères de France Info ont recueilli son témoignage :


Témoignage également d'une voisine de l'immeuble :


Nicolas Margerand a recueilli le témoignage d'un riverain du quartier :


En quittant les lieux, les deux agresseurs ont blessé un policier par balles avant de prendre la fuite en voiture. Ils ont ensuite braqué un automobiliste porte de Pantin et percuté un piéton.

Le bilan provisoire est extrèmement lourd : 11 morts et au moins 10 blessés, dont cinq sont dans un état grave.

 

 


 

 

condamné mercredi "avec la plus grande détermination" un acte "barbare", "contre la démocratie et la liberté de la presse",condamné mercredi "avec la plus grande détermination" un acte "barbare", "contre la démocratie et la liberté de la presse",
Par Sébastien Sabiron / le 07 janvier 2015

Commentaires