Après la prison, la réinsertion racontée en BD

Par Augustin Arrivé / le 12 septembre 2015
Après la prison, la réinsertion racontée en BD
Berthet One, initié à la BD lors d'ateliers en prison, raconte dans le tome 2 de "L'évasion" les difficultés rencontrées après sa sortie. Un témoignage précieux, et avec humour, pour mettre à bas les clichés sur les ex-détenus.

 

 

Son premier album, en 2011, où il racontait sa privation de liberté, lui a ouvert quelques portes. Relayé dans les médias, il réalise un joli succès de librairie. Berthet One, son auteur, rencontrait alors Cabu qui le prend sous son aile. Le dessinateur de Charlie Hebdo devait réaliser la préface de ce tome 2. Deux terroristes en ont décidé autrement.

Quatre ans plus tard, l'artiste d'Aubervilliers est donc de retour, non pas pour ressasser son expérience de la taule mais pour nous conter la suite : la sortie, qui n'est pas forcément plus simple. "Quand une personne sort de prison, pas mal de gens s'imaginent que tout va bien pour elle, alors que bien souvent c'est comme si ce passé carcéral était gravé sur son front."

 

Extrait de "L'évasion, tome 2, Vive la liberthet", par Berthet One © La Boîte à Bulles, 2015

 

Avec le même humour et le même esprit critique, L'évasion tome 2 évoque cette fois la discrimination à l'embauche, le manque de sexe après des mois en cellule, les rendez-vous administratifs foireux et le systême imparfait de la liberté conditionelle :

Pour en bénéficier, il faut présenter des garanties professionnelles. Mais après ma sortie, je suis allé voir mon conseiller d'insertion et de probation pour lui annoncer que je devenais être artiste. Elle m'a clairement reprocher de me foutre de sa gueule.

Extrait de "L'évasion, tome 2, Vive la liberthet", par Berthet One © La Boîte à Bulles, 2015

 

En une bonne quarantaine de gags, il délivre son message, une attitude anti-gangsta mêlant incitation au respect des profs (du moins ceux qui le méritent), stigmatisation de la violence et mise en garde contre la rechute au contact des vieilles fréquentations : "Je m'adresse aux jeunes, et ce n'est pas moi qui leur dirai que la prison c'est génial, et qu'on en sort avec des gros bras. C'est faux. Ceux qui prétendent ça ont souvent été maltraités en prison."

 

Extrait de "L'évasion, tome 2, Vive la liberthet", par Berthet One © La Boîte à Bulles, 2015

 

Un troisième volume est à l'étude, à condition que le succès soit toujours au rendez-vous. Quoiqu'il arrive, Berthet One a déjà d'autres projets. Des BD, et puis la gestion de son asso, Makadam, créée en 2013, qui l'envoie à son tour piloter des ateliers de dessin derrière les barreaux. Le flambeau est transmis. Son C.I.P. peut dormir sur ses deux oreilles.

 


Toute l'actu de la bande dessinée sur Mouv', c'est par ici.

Photo de couverture : L'évasion, tome 2, Vive la liberthet, par Berthet One © Delcourt, 2015

 

Par Augustin Arrivé / le 12 septembre 2015

Commentaires