Apple et Facebook veulent congeler les ovules de leurs employées

Par Sébastien Sabiron / le 15 octobre 2014
Apple et Facebook veulent congeler les ovules de leurs employées
Pour féminiser leur personnel, les deux géants de la Silicon Valley offriront une aide financière à celles qui souhaitent cryogéniser leurs ovocytes pendant quelques années. 20% des américaines auraient leur premier enfant à 35 ans.

Vous aimeriez devenir maman mais vous passez vos journées à "pisser des lignes de code" ? Votre envie d'enfanter est incompatible avec vos ambitions professionnelles ? Une solution : postulez chez Apple ou Facebook. Les deux sociétés offriront jusqu'à 20.000 $ à leurs employées qui veulent prendre leur temps.

Citées par NBC News, les deux sociétés expliquent qu'elles prendront en charge une partie des frais de congélation d'ovocytes, pour les employées qui en feront la demande.

A l'instar de la congélation de sperme, cette technique récente permet de prolonger la fertilité, mais il faut pouvoir se le permettre : 10.000 $ en moyenne pour la congélation, puis 500 $ par an pour le stockage. Selon le site Eggsurance, qui milite pour ces solutions, 20 % des américaines ont leur premier enfant à 35 ans (première grossesse à 25 ans, en moyenne en 2009). Le site explique que la congélation d'ovule permet aux femmes de "ne plus choisir entre la carrière et les enfants".

Une femme pour deux hommes

Autorisée dans de nombreux pays, la congélation d'ovocytes reste interdite en France sans motifs médicaux. Vu d'ici, le fait qu'Apple et Facebook encouragent cette pratique peut sembler cynique. On imagine déjà le tollé que provoquerait une entreprise française proposant la même chose à ses salariées. Une manière d'avouer frontalement que maternité et entreprise sont incompatibles.

Campagne pour les élections européennes 2009 / CC Flickr European Parliament


Mais les deux géants de la high tech y voient une manière de rattraper leur retard en matière de parité. Il y a quelques mois, Facebook comme Apple ont publié leur rapport sur la diversité au sein de l'entreprise. Il en ressort notamment que chacune emploie seulement une femme pour deux hommes.

Dans ce pays ou la protection sociale n'existe pas, les entreprises de la Silicon Valley se distinguent par des politiques plutôt généreuses en matière familiale. Facebook offre une prime de 4.000 $ (3.130 €) et 4 mois de congés aux nouveaux parents. Apple finance un peu plus de quatre mois de congé maternité.

Combien y a t-il de femmes sur cette image ? © Apple


Convaincu que la technique séduira massivement ses employées, Facebook a d'ores et déjà budgétisé son aide à la congélation d'ovules. Apple fera de même en janvier prochain.


Par Sébastien Sabiron / le 15 octobre 2014

Commentaires