Akhenaton - "Vivre maintenant" : clip et retour sur la polémique [vidéo]

Par Erika / le 27 avril 2015
Akhenaton et Coca-Cola : la campagne polémique
"Vivre maintenant", c'est un nouveau titre d'Akhenaton, composé spécialement pour la bande-son officielle de la dernière campagne Coca-Cola. Un partenariat étonnant, qui soulève la polémique auprès des fans du rappeur : accusations, justifications, le débat est lancé sur les réseaux sociaux. Retour sur cette collaboration qui dérange.

La nouvelle campagne de Coca-Cola vient juste d'être dévoilée. Basée sur la recherche du bonheur, elle adopte comme bande-son un titre composé spécialement par Akhenaton, Vivre maintenant, évoquant cette thématique.

 

Un partenariat surprenant, qui a cependant donné lieu à un joli geste du rappeur. Il a effectivement reversé l'intégralité de son cachet à quatre associations caritatives, qu'il soutient depuis plusieurs années : la Fondation Abbé Pierre, Terre des Hommes Valais, Action contre la Faim et l’Association Pascal Olmeta.

 

Un partenariat polémique

Mais cette collaboration dérange: le rappeur subit des attaques, parfois violentes, sur son association avec la multinationale, fans y compris. L'accusation principale ? Qu'il se soit vendu à la marque, qui apporte par ailleurs son soutien financier à l'exposition à l'IMA dont il est commissaire, "Hip-Hop : Du Bronx aux rues arabes".

Et c'est en réaction à ces témoignages de haine qu'Akhenaton a tenu à remettre les pendules à l'heure, dans une lettre ouverte sur Facebook, justifiant sa démarche :

Mon ami(e), même si je ne suis pas un obsédé de la publicité, voici les raisons pour lesquelles j'ai accepté de faire la campagne Coca-Cola. D'abord, ils ne m'ont rien imposé artistiquement, j'ai écrit un morceau de 2mn 40 qui est une adaptation d'un titre en anglais existant. Les valeurs défendues dans ce morceau sont les mêmes que j'évoque dans le titre "Je suis en vie" issu de mon album solo sorti il y a 6 mois, la quête intérieure du bonheur, c'est peut-être pour ça d'ailleurs qu'ils m'ont contacté.

Tout cela m'a permis de reverser mon cachet à des associations caritatives (Action contre la faim, la fondation Abbé Pierre, Terre des hommes Valais, et l'association pour les enfants malades de Pascal Olmetta). [...]


 

Un peu plus loin, il met l'accent sur les rappeurs américains, qui, depuis longtemps, apparaissent dans des publicités ou autorisent l'emprunt de leur titres :

Mon ami(e), je ne t'ai pas entendu quand Common a fait une pub pour Sprite, pourtant il a des paroles engagées lui aussi. Pas entendu quand Pharell, Busta Rhymes, Nas, Jay Z, Dj Premier ou Kanye West ont aussi fait des pubs. Les américains ont ils plus de légitimité que les rappeurs français pour faire ces campagnes ? Je suis Hip Hop. Et je suis pour la reconnaissance de cette culture à sa juste valeur, dans ce domaine, je pense avoir plus de légitimité que toi.


 

Un véritable cri du coeur de l'artiste, qui ne comprend pas les accusations qu'il estime infondées. Retrouvez l'intégralité de la lettre sur Facebook, ainsi le clip en version longue :

 


Crédit photo : Capture d'écran de Vivre Maintenant

 

Par Erika / le 27 avril 2015

Commentaires