Aide Google à photographier la planète

Par Augustin Arrivé / le 11 juillet 2013
Aide Google à photographier la planète
Vous avez déjà cherché votre rue sur Google Street View ? Mais le kangourou du bush australien, lui, comment peut-il retrouver les photos de sa plaine sauvage ? Pour combler ce manque, Google propose aux aventuriers d'embarquer une caméra sur leur dos.

 

Généralement, quand on part en voyage, on essaie de faire attention à ne pas trop charger la valise, ne pas s'encombrer plus que nécessaire. C'est chiant à porter, et ça peut coûter cher si on prend l'avion. Mais parfois, on oublie ces détails, et on propose volontairement d'embarquer un appareil photo panoramique géant lourd comme un cheval mort.

 

En tout cas, c'est ce qu'espère Google, qui veut compléter son offre Street View en s'éloignant un peu des dites "streets" et en photographiant la lande sauvage de notre belle planète. Le projet s'appelle "Street View Trekker". Il vient d'être lancé aux Etats-Unis et arrivera prochainement chez nous. La direction de Google France ne précise pas encore de date.

 

La pub de Google pour son Street View Trekker © Google

 

N'espérez pas monts et merveilles si vous photographiez monts et merveilles : il n'y aura aucune rémunération. Le travail est réalisé sur la base du volontariat. Mais si vous vous y prenez bien, vous pouvez peut-être négocier un contrat de sponsoring, ou obtenir leur soutien pour dégotter des financements extérieurs.

 

En tout cas, c'est ce que semble promettre le formulaire de candidature, mis en ligne ici.

 

Faites gaffe, il faut obtenir les autorisations des proprios du lieu. En Europe, un seul site est déjà référencé : le palais espagnol de l'Alhambra, à Grenade. "Son brassage de cultures correspond aux valeurs de Google", nous explique l'antenne ibérique de la marque. Le résultat a été présenté officiellement le mois dernier.

 

Le palais de l'Alhambra version Google Street View © Google

 

Avant, il y avait déjà eu le Grand Canyon et les îles des Galapagos. L'office du tourisme d'Hawai s'est aussi porté candidat. A priori, l'annonce est plutôt destinée à ce genre d'organismes. Mais les profils d'aventuriers solitaires peuvent séduire le géant de l'informatique.

 

A l'automne dernier, des randonneurs envoyés par Google photographiaient le Grand Canyon @ Slate News

 

Après, une fois équipés, vous ferez quand même gaffe au matos. Le sac à dos cache quinze objectifs d'appareils photo simultanés. Si vous vous curez le nez en vous baladant, Google le saura.


Par Augustin Arrivé / le 11 juillet 2013

Commentaires