Afrika Bambaataa accusé de pédophilie ?

/ le 18 avril 2016
Afrika Bambaataa accusé de pédophilie ?
Le fondateur de la Zulu Nation et père du hip-hop américain aurait agressé à plusieurs reprises des adolescents dans les années 80. Les victimes sont de plus en plus nombreuses à se manifester.

Ronald Savage a été le premier à lancer l’alerte. Il confesse début avril au New York Daily News des multiples sévices. A l’âge de 14 ans, le plus jeune membre de la Zulu Nation lui aurait imposé plusieurs fellations entre 1979 et 1980. L’avocat de Bambaataa a réfuté les propos de Savage en les jugeant diffamatoires. Mais d’autres hommes ont l’air de confirmer et d’aggraver ces accusations.

Une semaine plus tard, Hassan Campbell, 39 ans, déclare : « C’est un pervers, il aime les petits garçons ». À 12 ans, il allait quelques fois chez le chanteur. Il subit des violences sexuelles à la fin des années 80. Deux victimes ont témoigné anonymement pour le New York Daily News. Un explique « qu’il a eu affaire à ces agressions pendant des années ».Tous les quatre évoquent un même mode opératoire : la star aurait montré des images ou des vidéos pornographiques avant d’imposer des fellations.

 La Zulu Nation (née à New York en 1973) était une organisation qui offrait une alternative pacifiste face à la violence des gangs dans le Bronx. Les jeunes s’entrainaient à la dance, la musique et la peinture. La culture hip-hop est apparue avec ce groupe. Afrika Bambaataa en était la figure majeure.

 Le témoignage de Ronald Savage :

 

 


 

Crédit photo : capture d'écran.
Par Lloyd Chéry

 

/ le 18 avril 2016

Commentaires