Adèle et Whitney stars des Grammy Awards

Par Gaële Joly / le 13 février 2012
Adèle et Whitney stars des Grammy Awards
Adèle, grande gagnante de la 54ème édition des Grammy Awards. La chanteuse britannique à la voix chaude a remporté six trophées pour l'album 21. Un dossier préparé par Corinne Pélissier.

 

C'est l'équivalent aux Etats-Unis de nos victoires de la musique.

La 54ème édition des Grammy Awards a eu lieu, la nuit dernière, à Los Angeles. Avec en guest les Beach Boys, qui fêtent cette année leurs 50 ans et qui se sont retrouvés sur scène, presque au complet pour la 1ere fois depuis 20 ans,  entourés de Marron 5 et de Foster the people.

Parmi les récompenses de la soirée, sinon, ce qu'on retiendra, c'est ça.

 

 

Ills font partie des grands gagnants de cette 54ème édition des Grammy. Les rockeurs americians de Foo Fighters. Le groupe de Dave Grohl, qui est reparti avec 5 trophés, meilleure chanson et meilleur album rock.

Des récompenses aussi  pour Kanye West, Bon Iver, la revelation de l'année, et un carton, celui de la chanteuse Adele. C'était la favorite et elle a tout rafflé, 6 recompenses au total....

Adele, très attendue pour son retour sur scene après des mois d'absence, et qui ne s'est pas fait voler la vedette mais qui  a dû partager l'affiche avec une autre chanteuse, disparue ce week-end. La chanteuse Whitney Houston à laquelle les Grammy ont  rendu un vibrant hommage.

Beaucoup d'artistes ont eu un mot ou une pensée pour elle en montant sur scène, Steve Wonder, Rihanna, Lady Gaga était habillée tout en noir et portait un voile même en signe de deuil. La cérémonie a démarré sur une prière  à la chanteuse.

Et c'est l'Américaine Jennifer Hudson, en pleurs, qui  a repris l'un de ses tubes "I will always love you"  récompensé en 1994 sur les Grammy,  et figurant sur la B.O du film "Bodyguard".

 



Whitney Houston c'était un peu la reine des années 80, elle était très belle. Tout le monde se souvient encore du "I want to fuck you" de Serge Gainsbourg, chez Drucker..

 

 

C'était un ancien mannequin, et puis surtout Whitney Houston c'était des tubes. Elle a vendu  en 25 ans, 170 millions d'albums, récompensée 400 fois, 26 american music award, 6 grammy. Mais ça, c'était avant de rencontrer le chanteur Bobby Brown, et de tomber dans l'enfer de la drogue et les scandales médiatiques.

Alors que la chanteuse ADELE, c'est tout le contraire. C'est l'anti star dans toute sa splendeur. D'une discretion presque maladive, elle le dit elle même d'ailleurs. Mais ça ne l'empêche pas de vendre des disques partout dans le monde. Son dernier album 21 est un succès planétaire, récompensé, à juste titre cette nuit sur les grammy, sacré meilleur disque pop et meilleur album de l'année.

C'était la favorite, avant le coup d'envoi de la cérémonie, en lice dans 6 catégories,  elle a tout rafflé,  y compris la meilleure chanson de l'année.

 

 

Alors, au delà de tout ça, la prestation d'Adele sur les Grammy était particulierement  attendue, parceque c'était la première fois qu'elle remontait sur scène depuis son opération des cordes vocales. Elle avait dû annuler sa tournée américaine à cause de ses problèmes de santé et  rester au calme pendant des mois.

 

Par Gaële Joly / le 13 février 2012

Commentaires