Abd Al Malik derrière la caméra

Par Augustin Arrivé / le 09 septembre 2014
Abd Al Malik derrière la caméra
Le slammeur strasbourgeois vient d'adapter son livre autobiographique au cinéma. "Qu'Allah bénisse la France" sortira en décembre mais la bande-annonce est déjà disponible.

 

Avant Chateau Rouge, avant Gibraltar, avant tous ses succès musicaux, Abd Al Malik était d'abord écrivain. Son premier ouvrage publié, Qu'Allah bénisse la France, racontait son histoire, celle de Régis, un enfant venu du Congo qui grandit dans les HLM du Neuhof, à Strasbourg, élève surdoué choyé par une mère catholique. A l'adolescence, le garçon prendra deux décisions majeures : se retirer des gangs et de la drogue, et suivre la voie de l'islam.

 

Bande-annonce de "Qu'Allah bénisse la France", réalisé par Abd Al Malik © Ad Vitam, 2014

 

Qu'Allah bénisse la France va devenir un film, le 10 décembre prochain. Et c'est l'auteur lui-même qui passe à la réalisation. Une image noir-et-blanc élégante, qui, vu la thématique, rappelle forcément La Haine de Mathieu Kassovitz. Pour jouer son propre rôle, Abd Al Malik a choisi Marc Zinga, aperçu récemment dans Les rayures du zèbre, aux côtés de Benoît Poelvoorde.

Le slammeur pose toutefois sa voix sur la bande-son. Présenté la semaine dernière au festival de Toronto, le long-métrage, interprété en grande majorité par des comédiens débutants, peut déconcerter. Un risque qu'il semble courir sans inquiétude. Le lyrisme emportera la partie.

 

Nous avions reçu Abd Al Malik au Mouv' lors de la sortie de son dernier livre, L'islam au secours de la République. Entretien à réécouter ici.


Photo de couverture : capture d'écran teaser Qu'Allah bénisse la France, d'Abd Al Malik © Ad Vitam, 2014

 

Par Augustin Arrivé / le 09 septembre 2014

Commentaires