A quoi bon se présenter à un vote quand on va perdre ?

Par Augustin Arrivé / le 01 décembre 2014
A quoi bon se présenter à un vote quand on va perdre ?
Le faible score d'Hervé Mariton à l'élection pour la présidence de l'UMP sera-t-il pour lui un boulet à traîner dans la suite de sa carrière politique. Le destin de précédents losers électoraux laisse présager des lendemains compliqués.

 

Non, Hervé, tu n'es pas seul. Malgré tes maigres 6,32% des voix engrangés ce week-end et qui te laissent, dis-tu, "très satisfait", tu n'es pas un homme fini. Il te faudra naviguer entre les mines pour te retrouver un réseau, et peut-être trouveras-tu ton salut au milieu de tes amis de la Manif' pour Tous. En tout cas, d'autres losers comme toi sont revenus d'entre les morts. Pas tous, mais quelques uns. La preuve :

 

Jacques Cheminade (0,25% à la présidentielle 2012), toujours chef

Les médias étaient focalisés ce week-end sur l'élection à l'UMP, ils ont évoqué parfois le congrès du FN, mais pas un mot de l'assemblée générale annuelle de Solidarité et Progrès. Elle se tenait pourtant ces 29 et 30 novembre à Paris. Jacques Cheminade et ses idées de conquête spatiale ont vécu l'aventure Rosetta avec gourmandise. Il se présente toujours comme un ennemi de la finance, et s'est retrouvé étonnamment interrogé par la chaîne Russia Today sur la livraison reportée des Mistrals à Moscou.

© Russia Today

 

Jean-Michel Baylet (0,64% à la primaire socialiste 2011), plie mais...

Le mois de novembre 2014 a été délicat pour le (toujours) président du Parti Radical de Gauche. Lui qui vient de perdre son poste de sénateur du Tarn-et-Garonne (siège qu'il occupait depuis près de 20 ans) a dit adieu à sa mère (Evelyne-Jean Baylet, morte le 6) alors même qu'il attendait la décision des juges dans des affaires de frais de bouche le concernant : le non-lieu n'est tombé que le 20. Sa famille règne toujours sur le groupe de presse La Dépêche, qui a traité cet épisode judiciaire avec une grande neutralité. Avec trois ministres radicaux, la voix du parti semble avoir toujours un impact dans l'exécutif. Mais le chef, lui, n'a pas obtenu le ministère qu'il espérait.

© Médias le magazine, France 5

 

Gérard Schivardi (0,34% à la présidentielle 2007), gronde chez lui

Le maire de Mailhac, 475 habitants dans l'Aude, menace de quitter le conseil communautaire du Grand Narbonne, épuisé par l'attitude du président de l'agglo. Son agacement ne fait pas tellement trembler l'assemblée : Gérard Schivardi n'y occupant qu'un poste de conseiller communautaire classique. Le Languedocien est déjà candidat pour 2017, alors qu'il avait déclaré en 2012 que l'élection présidentielle ne servait à rien. Cette fois, il entend contrer Marine Le Pen. A condition de faire mieux que les 4,88% obtenus aux dernières législatives.

© Parti Ouvrier Indépendant

 

Daniel Gluckstein (0,47% à la présidentielle de 2002), dans le brouillard

Ancien prof d'histoire et de lettres en lycée pro, il a quitté l'Education Nationale en 1980 pour se consacrer à son engagement politique. Ca n'a pas été très concluant dans les urnes : dernier des seize candidats du 1er tour à la présidentielle de 2002, il est ensuite en 2007 le directeur de campagne de Gérard Schivardi qui obtient encore moins de voix que lui. Il est désormais co-secrétaire national du Parti Ouvrier Indépendant. Il a manifesté le 15 novembre contre la politique d'austérité du gouvernement, ce qui permet de le savoir en forme, un peu à l'écart de la scène médiatique.

© Parti Ouvrier Indépendant

 

Aziz Essayed (éliminé dès la 2e semaine de Loft Story), en mode survie

Surmédiatisés sur du vide, les cobayes de Loft Story ont plus ou moins bien vécu leur sortie de piste. Le tout premier éliminé, Aziz (débarqué dès la 2e semaine) tente depuis de se faire une place dans le monde du spectacle, mais ce n'est pas chose aisée. Son site officiel affiche quelques courts-métrages, un fan-film sur Batman, dans lequel il apparaît à peine. Son compte twitter nous révèle également sa passion pour l'ultra-marathon et le close-combat. To be continued.

 

Photo de couverture : Cc FlickR Sens Commun

 

Par Augustin Arrivé / le 01 décembre 2014

Commentaires