A la recherche de Bouteflika

Par Sébastien Sabiron / le 09 avril 2014
Toi aussi, aide a retrouver Bouteflika
Candidat à sa réélection pour un 4 ème mandat, le président algérien Abdelaziz Bouteflika, 77 ans, victime d'un AVC en 2013 est le grand absent de la campagne. Un silence assourdissant que les internautes algériens tournent en dérision.

Un peu de politique fiction pour planter le décor. Nous sommes en 2017. Nicolas Sarkozy, favori des sondages, est à nouveau candidat à la présidentielle. Mais l'homme est invisible. Pas de déplacements, pas d’interviews, pas de débats télévisés. Au point que ses électeurs se demandent sérieusement s'il est encore en vie.

C'est exactement ce qui est en train de se passer en Algérie. La campagne électorale a démarré le 23 mars et le président candidat n'est apparu que deux fois, notamment lors d'une entrevue avec le chef d'état-major de l'armée. Il y prononce quelques mots inaudibles (à 40" sur la vidéo), immédiatement parodiés sur Facebook :

 

Au pouvoir depuis 15 ans, Abdelaziz Bouteflika a été réélu pour la troisième fois en 2009 avec 90% (Sic) des suffrages. Très affaibli par un accident vasculaire cérébral en avril 2013, il ne mène pas campagne, laissant le soin à sept de ses proches de sillonner le pays à sa place.

Sur Facebook, l'application #Trouve Boutef s'amuse de son absence. Sur le principe du célèbre 2048, le jeu propose de retrouver le président en faisant se télescoper deux vignettes identiques, flanquées des portraits de politiques algériens.

La rédac' du Mouv' n'a pas trouvé Boutef' / Capture d'écran

On y trouve un ancien chef de cabinet à la présidence, le directeur de campagne de Bouteflika, l'ancien Président de la République Liamine Zeroual ou encore des candidats à la présidentielle. Mais aucune trace de "Boutef'".

Boutefoutai ?

Autre base très en vogue de détournements, le tube Papaoutai de Stromae, revu ici en Boutefoutai par un internaute anonyme.


Cité par l'AFP, le directeur de campagne d'Abdelaziz Bouteflika affirme que "la santé du président de la République s'améliore de jour en jour" et qu'il prêtera serment lors d'une cérémonie publique s'il est réélu. Son dernier discours en public remonte à mai 2012 à Sétif, dans le nord du Pays.



> Retrouvez ici tous nos articles consacrés à l'Algérie.

Par Sébastien Sabiron / le 09 avril 2014

Commentaires